POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

mobilité

2.509 primes «vélo» demandées depuis janvier



267972.jpg

Près de 6.000 abattements fiscaux ont été accordés en deux ans par le gouvernement. (Photo: Maison Moderne/Archives)

Les déductions fiscales pour l’achat d’un vélo neuf, électrique ou non, ont été moins nombreuses en 2018 qu’en 2017. Il faut en général 6 semaines pour que l’administration traite le dossier.

Depuis le début de l’année 2017, fruit de la réforme fiscale votée en décembre 2016, il est possible de bénéficier d’une déduction fiscale de 300 euros lors de l’acquisition d’un vélo neuf, électrique ou non. Il s’agit d’un abattement pour mobilité durable (AMD).

La mesure a connu un vif succès. 4.085 déductions ont ainsi été accordées la première année, 3.769 par voie d’assiette et 316 par décompte annuel, ont indiqué les ministres des Finances  Pierre Gramegna  et de l’Environnement  Carole Dieschbourg  lors d’une réponse au député  Mars Di Bartolomeo .

En 2018, 1.878 déductions ont à nouveau été accordées, dont 1.733 par voie d’assiette et 145 par décompte.

Un tassement sans doute lié à la nature même de la prime, accessible une seule fois tous les 5 ans . Ce n’est donc pas une surprise que de constater une légère baisse.

6 semaines pour recevoir la prime

L'instauration d'un système de prime plutôt que d'abattement fiscal, début janvier de cette année a semble-t-il été apprécié.  Le montant de la prime s'élève à 25% du coût HTVA du vélo ou du pedelec25, sans toutefois dépasser les 300 euros. Elle a été demandée 2.509 fois, chiffre arrêté au 31 juillet.

Il faut en moyenne 6 semaines à l'administration pour traiter le dossier.