POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Mouvement diplomatique

Sylvie Lucas, secrétaire générale aux Affaires étrangères



Sylvie Lucas a quitté Washington pour devenir le premier fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères et européennes. (Photo: MAE)

Sylvie Lucas a quitté Washington pour devenir le premier fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères et européennes. (Photo: MAE)

L’ambassadrice Sylvie Lucas est, depuis début septembre, secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères et européennes. Elle a échangé son poste d’ambassadeur à Washington avec l’ex-secrétaire général Gaston Stronck.

Le Mémorial du 13 septembre dernier annonce la nomination de Sylvie Lucas au conseil d’administration de Post Luxembourg. Ambassadrice, elle doit ce siège au fait qu’elle vient d’être nommée secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères et européennes en date du 1er septembre.

Elle reprend donc le poste qu’occupait depuis un an Gaston Stronck, ambassadeur et précédent secrétaire général du ministère. Un échange poste pour poste donc, Monsieur Stronck reprenant le poste d’ambassadeur à Washington que Madame Lucas occupait depuis 2016.

Entre 1995 et 2000, Sylvie Lucas avait occupé la fonction de représentante permanente adjointe du Luxembourg auprès de l’Onu. Elle avait ensuite été à l’ambassade du Grand-Duché au Portugal avant de revenir au pays en tant que directrice des affaires politiques au ministère des Affaires étrangères.

11 années aux États-Unis

En 2008, elle repart pour les États-Unis pour le prestigieux poste de représentante permanente auprès des Nations unies. Elle y restera huit années, permettant notamment au Luxembourg d’obtenir un siège non permanent au Conseil de sécurité entre 2012 et 2014.

De retour au Luxembourg en tant que secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères et européennes, elle se situe à l’échelon juste en dessous des trois ministres qui chapeautent ce vaste ministère: Jean Asselborn (Affaires étrangères), Paulette Lenert (Coopération et Action humanitaire) et François Bausch (ministre de la Défense).

Elle devient donc responsable de la coordination des services du ministère ainsi que des missions diplomatiques et consulaires. Elle doit aussi assurer les relations entre le ministère et le palais grand-ducal, la Chambre des députés, les autres départements ministériels, le conseil de gouvernement et les administrations.