PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Fintech

Swissquote Bank Europe se lance dans les cryptomonnaies



Douze cryptomonnaies pourront être achetées et vendues via la néobanque luxembourgo-suisse Swissquote Bank Europe. (Photo: Shutterstock)

Douze cryptomonnaies pourront être achetées et vendues via la néobanque luxembourgo-suisse Swissquote Bank Europe. (Photo: Shutterstock)

Swissquote Bank Europe, banque en ligne de la suisse Swissquote et sous licence bancaire luxembourgeoise, se lance dans le trading de bitcoins, ethereums et 10 autres cryptomonnaies.

«Le fait de devoir transférer de l’argent à des fournisseurs de services situés en dehors de l’Union européenne pour acheter des cryptomonnaies est un problème qui a empêché de nombreux investisseurs de faire le premier pas dans l’achat d’actifs numériques», indique le CEO de Swissquote Bank Europe, Dave Sparvell, dans un communiqué. «Avec Swissquote Bank Europe, les clients peuvent gérer l’intégralité de leur portefeuille de devises, cryptomonnaies, actions, ETF et fonds, à partir d’un seul compte, auprès d’une banque européenne à laquelle ils font confiance.»

La banque sera la première dans l’Union européenne, sous licence bancaire luxembourgeoise, à offrir la possibilité d’acheter et de vendre 12 monnaies, dont le bitcoin et l’ethereum, mais aussi la XRP, le litecoin, le chainlink, le stellar, le bitcoin cash, l’EOS, le tezos, le 0x, l’ethereum classic et l’augur. Et cela, 24h/24 et 7 j/7, avec une commission de 0,5% à 1% selon la taille de la transaction, qui pourra elle-même aller de 25 euros à 50.000 euros.

Outre la protection des dépôts sur les soldes des comptes des monnaies fiduciaires jusqu’à 100.000 euros – la loi luxembourgeoise –, la banque connue jusqu’ici sous la marque Internaxx Bank promet également un trading en temps réel et des conversions en dollars et en euros, mais aussi la possibilité d’emprunter contre la valeur des investissements, cryptos compris, à moins de 2%.

Swissquote Bank Europe lancera également des services de crypto pour les institutions, courant 2021, en prévision d’une demande institutionnelle accrue de services de cryptoactifs au Luxembourg et dans l’Union européenne.