LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Littérature jeunesse

La suite du «Marchand de sable» en réalité augmentée



«D’Sandmeedchen» est à la fois un livre traditionnel et en réalité augmentée. (Photo: Rotondes)

«D’Sandmeedchen» est à la fois un livre traditionnel et en réalité augmentée. (Photo: Rotondes)

Pour leur premier livre jeunesse, les Rotondes frappent haut et fort: «D’Sandmeedchen» raconte la suite de la célèbre histoire du «Marchand de sable» en réalité augmentée et à travers un personnage féminin, la fille de celui qui offrait aux enfants du monde entier un sommeil doux et plein de rêves.

Il y a seulement quelques semaines encore, les Rotondes présentaient l’exposition « AB/Augmented Books », qui faisait découvrir au public une sélection de livres dont les histoires débordaient des pages grâce à la réalité augmentée. Cela leur a donné l’envie d’aller plus loin et une collaboration avec la maison d’édition Kremart Edition a été lancée. En résulte la publication de «D’Sandmeedchen», un livre augmenté à destination du jeune public.

Le livre est édité par Kremart Edition. (Photo: Rotondes)

1 / 4

«D’Sandmeedchen» raconte la suite de l’histoire du «Marchand de sable». (Photo: Rotondes)

2 / 4

«D’Sandmeedchen» est un livre en luxembourgeois écrit par Yorick Schmit. (Photo: Rotondes)

3 / 4

Dirk Kesseler signe les illustrations de «D’Sandmeedchen». (Photo: Rotondes)

4 / 4

La fille du marchand de sable

L’histoire de «D’Sandmeedchen» est en fait la suite du célèbre «Marchand de sable». On la doit à l’auteur Yorick Schmit. Après de nombreuses années de service sans faille, le marchand de sable décide de prendre sa retraite et passe le flambeau à sa fille. Mais sa cousine, d’Nuecht, est triste, car le soir venu, D’Sandmeedchen n’est plus à ses côtés. Elle décide alors de cacher le sac de sable magique, mais cela n’est pas sans conséquence. L’auteur explique: «Je voulais que les enfants comprennent qu’on se sent seul(e) parfois, mais qu’il y a toujours des gens qui sont là pour nous.» À côté de ce texte en luxembourgeois peu bavard, mais qui réussit à rendre la complexité des sentiments, les illustrations de Dirk Kesseler donnent une touche contemporaine au récit. «D’Sandmeedchen a un look sportif, un peu androgyne», explique-t-il. «Elle montre une facette moderne des contes à laquelle enfants et jeunes parents pourront s’identifier.»

Mais cela ne s’arrête pas là, car la petite cerise sur le gâteau est l’introduction de la réalité augmentée. Avec l’aide du studio Virtual Rangers, une application mobile donne vie aux scènes dessinées par Dirk Kesseler.