POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

sortie de crise

Le déconfinement se poursuit en Europe



Les églises (ici, la cathédrale Saint-Pierre à Rome) vont pouvoir rouvrir en Italie. (Photo: Shutterstock)

Les églises (ici, la cathédrale Saint-Pierre à Rome) vont pouvoir rouvrir en Italie. (Photo: Shutterstock)

Quatre pays européens entrent ce lundi dans une nouvelle phase du déconfinement, qui tend vers une reprise des contacts sociaux en tenant compte de mesures de sécurité.

La sortie de la crise sanitaire se poursuit à travers l’Europe, chaque gouvernement adaptant la stratégie en fonction de l’évolution du nombre de personnes infectées et décédées. Mais aussi au regard des considérations économiques.

Ce lundi, 70% des Espagnols vont pouvoir reprendre des réunions en famille ou entre amis à 10 maximum, ou encore s’asseoir aux terrasses des bars et cafés. Les petits commerces ont déjà rouvert depuis le 11 mai. Le gouvernement maintient une levée progressive des restrictions pour éviter toute résurgence de la pandémie. Les habitants de Madrid et Barcelone devront ainsi attendre avant de goûter à nouveau à un certain parfum de liberté selon les nouvelles normes.

Le Covid-19 a fait 27.563 victimes en Espagne. 230.698 personnes ont été détectées positives à ce jour . Le gouvernement de Madrid a ainsi décidé de contrôler les étrangers arrivant sur le sol espagnol – en particulier dans les aéroports – et de les placer en quarantaine. Cette mesure ne concerne pas les travailleurs frontaliers, les diplomates et les transporteurs.

En Italie, ce sont les petits et grands commerces qui rouvrent ce lundi. Le pays, qui compte le deuxième plus grand nombre de victimes au monde (31.908 ce lundi), accélère son déconfinement pour éviter des drames économiques et sociaux. Des bars et restaurants doivent aussi reprendre du service, notamment à Rome. Les églises vont à nouveau pouvoir accueillir des fidèles, dont la basilique Saint-Pierre, au Vatican.

L’Italie fait aussi partie des pays qui assouplissent leurs règles pour accueillir des touristes, en l’occurrence ceux issus de l’UE, à partir du 3 juin. Une décision qui a été prise pour éviter une crise dans un des principaux secteurs économiques du pays, représentant 13% du PIB.

En Allemagne, l’horeca reprend en fonction des décisions propres à chaque Land. En Sarre, les bars, les restaurants et les hôtels seront à nouveau accessibles, tout comme les salles de sport et les écoles de danse.

En Belgique, enfin, ce lundi marque la reprise progressive des cours, la réouverture de commerces de proximité, comme les coiffeurs, et des marchés limités à 50 personnes:

Le Luxembourg entre dans sa seconde semaine de deuxième phase et se prépare à la réouverture des écoles primaires lundi prochain, le 25 mai .