POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Conseil Écofin

La Suisse n’est plus un paradis fiscal pour l’UE



275380.jpg

La Suisse ne figure plus sur la liste grise des pays ne coopérant pas de façon suffisante en matière de fiscalité. (Photo: Shutterstock)

La Suisse fait partie des cinq pays qui se conforment désormais aux «engagements en matière de coopération fiscale», ont décidé les ministres des Finances et de l’Économie réunis à Luxembourg ce jeudi.

Les ministres européens des Finances et de l’Économie réunis ce jeudi à Luxembourg en Conseil Écofin se sont penchés sur les efforts entrepris par différents pays en matière de coopération fiscale.

Les Émirats arabes unis et les îles Marshall ont ainsi été retirés de la liste de l’UE «des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales», précise le communiqué de l’Écofin.

Quant à l’Albanie, le Costa Rica, Maurice, la Serbie et la Suisse, ils «se conformaient à tous les engagements en matière de coopération fiscale». Autrement dit, ils ne présentent plus les caractéristiques des paradis fiscaux.

Il reste neuf noms sur la liste des pays et territoires non coopératifs: les Samoa américaines, le Belize, les Fidji, Guam, Oman, le Samoa, Trinité-et-Tobago, les îles Vierges des États-Unis et le Vanuatu.