ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Accord avec Prezero

Suez négocie la vente de Lamesch 



Suez-Lamesch devrait passer entre les mains du groupe allemand Prezero au premier trimestre 2021. (Photo: Matic Zorman /archives)

Suez-Lamesch devrait passer entre les mains du groupe allemand Prezero au premier trimestre 2021. (Photo: Matic Zorman /archives)

Le groupe français Suez négocie avec le groupe allemand Prezero la cession de Suez Luxembourg, ex-Lamesch. L’opération concerne en fait 125 sites dans quatre pays et devrait aboutir au premier trimestre 2021.

Visé par une OPA hostile de la part de Veolia, l’autre géant français de la gestion de l’eau et des déchets, Suez vient de signer un protocole d’accord pour un partenariat stratégique avec Prezero, la branche environnementale du groupe allemand Schwarz.

Dans le cadre de cet accord, les deux groupes entrent aussi en négociations exclusives pour la cession des activités de recyclage et valorisation de Suez dans quatre pays d’Europe: l’Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Pologne.

Au niveau du Grand-Duché, on parle donc bien de la cession de Suez Luxembourg, une entité qui compte 600 salariés. L’entreprise était connue jusqu’à il y a quelques années sous le nom de Lamesch. Elle a été rachetée dans les années 2000 par le groupe français.

Si la situation évolue correctement, une cession devrait se faire dans le courant du premier trimestre 2021.
Alain Jacob

Alain Jacob,  directeur général,  Suez Luxembourg

«Le groupe est effectivement entré en négociations exclusives avec Prezero», confirme à Paperjam Alain Jacob , directeur général de l’entité luxembourgeoise. «Si la situation évolue correctement, une cession devrait se faire dans le courant du premier trimestre 2021.»

Pour Suez, l’opération concerne 125 sites et plus de 6.700 employés. La transaction envisagée valorise les activités des quatre pays à hauteur de 1,1 milliard d’euros.

Le groupe français explique que ce projet de cession s’inscrit dans le cadre de la stratégie Suez 2030, un plan qui prévoit un programme de cession devant lui permettre de récolter entre 3 et 4 milliards d’euros.

À part l’Allemagne, Prezero est actif en Europe (Belgique, Autriche, Italie) et en Amérique du Nord à travers 90 sites et 3.600 employés.

Les deux groupes étant en négociations depuis plusieurs mois, cette opération ne peut être vue comme une manœuvre dans le cadre de l’OPA de Veolia.