LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

MODE

Style bleu et noir



Hélène Walland et Leonardo Black nous proposent un style noir et bleu. (Photo: Geoffrey Masure)

Hélène Walland et Leonardo Black nous proposent un style noir et bleu. (Photo: Geoffrey Masure)

Tous les mois, dans son magazine, Paperjam vous fait découvrir le look de lecteurs sur un thème particulier. Zoom aujourd’hui sur des styles bleu et noir, avec Hélène Walland, cofondatrice et productrice, Wild Fang Films, et Leonardo Black, artiste tatoueur, Black Karma Tattoo.

Hélène Walland, cofondatrice et productrice, Wild Fang Films, curatrice de Queer Loox

Comment définiriez-vous votre style?

Hélène Walland. – «Je dirais casual, avec parfois une touche de chic, selon l’occasion. Il faut que tout soit pratique, confortable, que je me sente bien dedans et libre de mes mouvements.

Vous aimez porter du bleu. Que vous inspire cette couleur?

«Je suis passée par l’orange, le rouge, et, depuis quelques années, c’est le bleu. J’aime toujours avoir une couleur forte sur moi, quelque chose qui me fait sortir du lot.

Quelle pièce iconique de votre garde-robe aimeriez-vous transmettre?

«Toutes les chemises et vestes que ma sœur m’a confectionnées.

Que porter sur le tapis rouge?

«En tant que femme, des chaussures plates, bien sûr! Personnellement, j’y vais toujours avec mes chaussures à paillettes.

Avec quel(le) fashion designer aimeriez-vous continuer en after?

«Avec Sandy Powell. Ce n’est pas une fashion designer, mais une costumière. J’adore son style personnel, et elle fait de superbes costumes pour de nombreux films.

Quelles sont vos références en termes de style dans le cinéma?

«C’est très vaste comme question! Mais si j’ai besoin d’inspiration, je regarde ce que portent Adèle Haenel, Céline Sciamma, Kristen Stewart, ou encore Ellen Page.»

Hélène Walland affec­tionne particulièrement les pièces bleu élec­trique et les hommages à ses idoles du cinéma. (Photo: Geoffrey Masure)

Hélène Walland affec­tionne particulièrement les pièces bleu élec­trique et les hommages à ses idoles du cinéma. (Photo: Geoffrey Masure)

Leonardo Black, artiste tatoueur, Black Karma Tattoo

Comment décririez-vous votre relation avec la mode et le style?

Leonardo Black. – «J’aime combiner style et confort: je dois me sentir à l’aise dans mes tenues, mais je me soucie également de ce que j’associe. Je décrirais mon approche comme intem­porelle, plutôt que trendy.

Vous portez principalement des tenues noires. Cela a-t-il une signification?

«Pas vraiment. Cela fait juste partie de mon style en général. Bien que le noir y soit effectivement très présent, les pièces sont souvent très différentes!

Quelles sont les pièces fortes de votre dressing?

«J’ai surtout quelques vestes achetées au Japon, qui sont importantes pour moi. À la fois pour leur design et pour la façon dont je me sens quand je les porte.

Que porteriez-vous pour un événement spécial?

«J’opterais pour le noir et blanc! J’aime cette idée de non-couleur et de toutes les couleurs à la fois. C’est comme représenter le vide et le plein à la fois. Et j’aurais les cheveux lâchés.

Un fashion no go?

«Suivre de trop près les tendances est assez rebutant. Je trouve qu’il vaut mieux assumer un style personnel, qui a du caractère.

Quel accessoire ne prêteriez-vous jamais?

«Probablement mes grills dentaires, pour des raisons évidentes...»

Pour Leonardo Black, porter du noir n’est pas une fin en soi, mais permet des combinai­sons à la fois pointues et faciles à porter. (Photo: Geoffrey Masure)

Pour Leonardo Black, porter du noir n’est pas une fin en soi, mais permet des combinai­sons à la fois pointues et faciles à porter. (Photo: Geoffrey Masure)

Cet article a été rédigé pour l’édition datée « octobre » qui est parue le 24 septembre 2020.

Le contenu du magazine est produit en exclusivité pour le magazine, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.

Pour vous abonner au magazine

Votre entreprise est membre du Paperjam Club, vous pouvez réclamer un abonnement à votre nom. Dîtes-le-nous