LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

Mode

Style afterwork



230283.png

Julien Cliquet & Audrey Bossuyt nous présentent leur style afterwork. (Photo: Mike Zenari)

Tous les mois dans son magazine, Paperjam vous fait découvrir le look de lecteurs sur un thème particulier. Zoom aujourd’hui sur des styles afterwork avec Julien Cliquet, directeur associé de Traiteur Julien Cliquet et Audrey Bossuyt, galeriste et cofondatrice de Zidoun-Bossuyt Gallery.

Cet article est paru dans l’édition d’avril 2019 de  Paperjam .

Julien Cliquet, directeur associé de Traiteur Julien Cliquet

Quel est votre plus vieux souvenir lié à la mode?

Julien Cliquet.- «Ma mère a travaillé pendant plus de 30 ans dans le milieu de la publicité, et je me rappelle avoir de ce fait côtoyé celui de la mode déjà très jeune.

Quelle est votre pièce «guilty pleasure» dont vous refusez de vous séparer?

«Disons qu’étant pour l’instant un jeune entrepreneur dans le milieu de la gastronomie, mes ‘guilty pleasures’ sont ailleurs: de belles assiettes, des éléments de décoration pour nos buffets...

Quel est votre dernier achat mode?

«J’ai craqué pour un pull en cachemire de chez Kujten, la marque des créatrices parisiennes Carole Benaroya et Stéphanie Eriksson.

Quelle couleur ne portez-vous jamais?

«J’ai toujours eu un peu de mal avec les couleurs ‘flash’ sur un homme, et j’ai toujours préféré les couleurs intemporelles comme le beige, le gris clair, ou encore un joli bleu…

Que porter pour une soirée de gala?

«Un smoking, sans hésitation.

Quelle pièce aimeriez-vous transmettre?

«Je dirais un joli blazer croisé beige ‘prince de galles’ en lin et cachemire, qui est parfait pour l’été!

Comment être un jeune professionnel «looké» à Luxembourg?

«En termes de tenue idéale, ce serait en portant un blazer avec une belle coupe, un chino sympa et une paire de mocassins ou de sneakers... Une base efficace! Pour mes adresses, je conseille Thilges et Smets.»

230284.jpg

(Photo: Mike Zenari)

Audrey Bossuyt, galeriste et cofondatrice de Zidoun-Bossuyt Gallery

Comment définissez-vous votre style?

Audrey Bossuyt.- «Bohème romantique, avec des vêtements qui laissent une grande liberté de mouvement. C’est nécessaire lorsqu’on voyage régulièrement!

Avec quels créateurs aimeriez-vous dîner?

«Sans aucune originalité, j’aurais adoré passer une soirée avec Karl Lagerfeld dans son studio aux 300.000 ouvrages... Sinon, une personne qui m’intrigue vraiment, c’est Martin Margiela. J’ai aussi découvert la folie colorée de Delpozo récemment.

Quelle est la plus ancienne pièce de votre garde-robe?

«Les histoires de mes vêtements sont intimement liées aux personnes que j’aime. Mes véritables achats mode ont commencé vers mes 20 ans, quand je soutenais une amie créatrice italienne qui avait fait ses classes chez Prada et qui créait sa propre ligne.

Quel est votre dernier achat mode?

«Une jupe Celine aux plis infinis!

Quelle pièce voulez-vous transmettre?

«Je garde justement les pièces de créateurs pour ma fille. Si elles ne me vont plus, elles sont rangées dans une caisse étiquetée à son attention. Le reste, je le donne.

Qui vous a donné le sens du style?

«Mon père, qui m’a toujours fait penser à Burt Lancaster dans Le Guépard de Visconti, une élégance racée innée.

Une adresse coup de cœur à Luxembourg?

«Je suis devenue fan de l’ambiance intimiste de la boutique Muse. Les effluves de figue de leur ligne de bain sont réconfortants et invitent à flâner dans la boutique. Et puis, je suis une fan de mailles, j’y trouve donc toujours mon bonheur.»

230285.jpg

(Photo: Mike Zenari)