COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

Investir pour le long terme

Le stress hydrique, une menace financière pour les entreprises?



Le stress hydrique est l’un des plus importants risques physiques liés au changement climatique. (Photo: Capital Group)

Le stress hydrique est l’un des plus importants risques physiques liés au changement climatique. (Photo: Capital Group)

Le dérèglement climatique met les investisseurs face à deux nouveaux types de risque: le risque de transition (coût associé au passage à une économie sobre en carbone) et le risque physique (coût découlant de l’augmentation des sécheresses, des inondations, des événements météorologiques extrêmes et de l’élévation du niveau de la mer).

Le stress hydrique est l’un des plus importants risques physiques liés au changement climatique, et les investisseurs doivent en tenir compte. Bien qu’il s’agisse d’ événements isolés, la sécheresse et la pénurie d’eau ont démontré leur capacité à réduire, voire à interrompre rapidement toute production, à engendrer l’annulation de projets en phase avancée de développement, et in fine, à amputer l’activité industrielle. Dans les filières les plus « aquavores », la manière dont les entreprises gèrent leurs réserves d’eau peut être déterminante pour leurs résultats à plus long terme.

Le secteur des semi-conducteurs, par exemple, est l’un de ceux qui en consomment le plus, et de nombreux sites de production ont déjà été exposés à de longs épisodes de grande sécheresse. Pour y remédier, quelques acteurs du secteur ont identifié de nouvelles approches consistant à recycler plus de 90 % de l’eau qu’ils utilisent et à renforcer la durabilité de leurs activités.

Le problème de l’eau devient significatif lorsque les entreprises sont implantées dans des zones de stress hydrique

Données extraites le 18 mars 2022. Niveaux de stress hydrique attendus en 2030 dans un scénario de  statu quo , en vertu duquel les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent d’augmenter à leur rythme actuel. Le World Resource Institute définit le stress hydrique comme le volume total d’eau prélevée, rapporté aux ressources renouvelables en eaux de surface et souterraines. Un niveau élevé de stress hydrique engendre une rivalité accrue entre les consommateurs d’eau. World Resource Institute Aqueduct, OpenStreetMap.

Données extraites le 18 mars 2022. Niveaux de stress hydrique attendus en 2030 dans un scénario de  statu quo , en vertu duquel les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent d’augmenter à leur rythme actuel. Le World Resource Institute définit le stress hydrique comme le volume total d’eau prélevée, rapporté aux ressources renouvelables en eaux de surface et souterraines. Un niveau élevé de stress hydrique engendre une rivalité accrue entre les consommateurs d’eau. World Resource Institute Aqueduct, OpenStreetMap.

Une question?   Contactez-nous!