ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Initiative inédite du LTAM

Les start-up vont retourner au lycée



250603.jpg

Trois start-up intègrent le TalentHub du Lycée technique des arts et métiers. Et 10 à 15 autres suivront après l’été. (Photo: Shutterstock)

Le Lycée technique des arts et métiers a présenté, mardi, un partenariat inédit, le TalentHub pour start-up, installé au cœur même de ce Future Hub, le label d’excellence numérique du ministère de l’Éducation.

Réunissez enseignants, entreprises, créateurs et apprentis créateurs, développeurs d’outils numériques et utilisateurs. Secouez, et vous pourriez obtenir les jeunes entrepreneurs numériques de demain.

C’est le pari pris par le Lycée technique des arts et métiers, qui a signé, mardi, un partenariat inédit pour créer un TalentHub : au lycée, qui, des trois Future Hubs désignés en 2017, est l’expertise pédagogique; au Technoport et au Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (Script) pour l’expertise en matière d’accompagnement de start-up.

Les edtech, ces entreprises actives dans le domaine de l’apprentissage et de l’éducation, pourront postuler pour rejoindre l’incubateur installé au cœur même du lycée. Postuler parce qu’il faudra passer la sélection qui ajoutera des critères pédagogiques aux critères économiques, comme la taxonomie de Bloom sur les niveaux d’acquisition des connaissances ou le Business Model Canvas.

Les start-up pourront intégrer:

- le LaunchPad: un programme de quatre mois pour start-up en «early stage». La valeur pédagogique ou les technologies utilisées du produit peuvent être testées grandeur nature dans les salles de classe, la viabilité économique étant vérifiée par le Technoport; elles seront dans un espace de coworking.

- l’ExtensionPad: une éventuelle prolongation à l’issue du LaunchPad permet d’aller plus loin dans le développement du produit, l’analyse du marché, et éventuellement de poursuivre une intervention pédagogique particulièrement réussie; elles seront dans six espaces plus privés et auront accès à une salle de réunion, une salle de démonstration et un laboratoire de réalité virtuelle et augmentée.

Trois premiers pensionnaires

Dans un communiqué, le ministère annonce que trois premières start-up intègrent cette nouvelle structure inédite:

- Educamitec construit une plate-forme de développement de jeux d’apprentissage des langues et des mathématiques. Les étudiants des BTS Game pourront utiliser eux-mêmes cette plate-forme, voire contribuer à la créer. Les élèves des classes de la 7G à 5G (enseignement secondaire général) pourront quant à eux profiter des jeux d’apprentissage en les testant dans leur phase pilote.

- CheckMath est active dans l’apprentissage des mathématiques. Un premier workshop dans une classe de 5G le 26 juin testera leur toute nouvelle application; en cas de succès, celle-ci pourrait se généraliser.

- Une troisième start-up, qui cherche encore son nom, construit un système d’éducation et de conscientisation à l’efficacité énergétique. Elle partagera son expérience avec les étudiants des BTS.

À la rentrée scolaire, après la rénovation du bâtiment, 10 à 15 sociétés pourront rejoindre le mouvement, dans les domaines de la construction (simulateurs virtuels), de la formation ou de l’intelligence artificielle.

Des opportunités d’apprentissage et de travail

Les start-up trouveront des étudiants pour tester leurs produits, et les étudiants, une proximité aussi bien avec le monde du travail que des start-up. Des activités seront intégrées au cursus des élèves et étudiants, d’autres auront lieu en dehors des heures de cours, et les startuppers pourront travailler le week-end. Les enseignants assisteront les entrepreneurs dans la conception des activités pédagogiques.

Cette alliance, assure le communiqué, aboutira à de l’apprentissage par l’expérimentation (concours d’idées, brainstorming, développement de prototypes, veille pédagogique, développements de projets interdisciplinaires ou hackathon), mais aussi à des partages bidirectionnels, des séminaires pour ces entreprises innovantes ou des journées d’innovation et d’entrepreneuriat.

Les candidats peuvent adresser leur demande à:

Lycée des arts et métiers - TalentHub

19, rue Guillaume Schneider

L-2522 Luxembourg

Tél.: 46 76 16 -1

E-mail: talenthub@ltam.lu