ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#Hubradar

La start-up Ring s’associe avec la police américaine



263270.jpg

La start-up de sonnettes et caméras connectées Ring, rachetée un milliard de dollars par Amazon en 2018, vient d’annoncer avoir noué un partenariat avec près de 400 départements de la police américaine. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

L’amour dure 3 ans, les voitures autonomes à peine plus...

Changera-t-on de voiture autonome comme on change de chemise? Si la comparaison peut paraître osée, la question mérite elle d’être posée. Pour John Rich, COO de Ford Autonomous Vehicles, la durée de vie de ces nouvelles voitures ne devrait pas excéder les 4 ans, contre 12 ans en moyenne pour un véhicule classique. En cause: l’omniprésence du matériel informatique qui nécessiterait d’être régulièrement remplacé pour rester à jour mais également le changement de mentalité autour des solutions de mobilités.

De fait, les premiers véhicules autonomes ne devraient donc pas être vendus à destination du grand public puisque les véhicules personnels restent en moyenne 95% de leur vie à l’arrêt. A contrario, ce type de solution pourrait être privilégié par les services de VTC, ces derniers cherchant à optimiser leurs flottes de manière à les rendre disponibles 24h/24.

Les sonnettes Ring d’Amazon s’associent avec la police

La start-up de sonnettes et caméras connectées Ring, rachetée un milliard de dollars par Amazon en 2018, vient d’annoncer avoir noué un partenariat avec près de 400 départements de la police américaine. Ce dernier prévoit de permettre à la police de publier mais aussi d’accéder aux vidéos postées en public sur le portail de Ring.

Le but est de donner la possibilité à la police d’agir plus rapidement en cas de cambriolage ou de crime. La police pourra aussi soumettre des demandes d’enregistrements afin de faciliter ses enquêtes. Mais cette collaboration est loin de faire l’unanimité. Pour Matthew Guariglia, analyste auprès de l’Electronic Frontier Foundation, ONG de protection des libertés numériques, cela revient à créer un gigantesque réseau de vidéosurveillance dont Amazon et la police pourraient se servir pour surveiller les villes: «La liberté de mouvement et la liberté d’expression seront bâillonnées si chaque maison où vous vous rendez est filmée».

E.Leclerc avance sur l’encaissement mobile

Assisterait-on à la mort programmée des caisses dans les hypermarchés? Les grandes enseignes planchent sur l’approche «cashierless» (sans caisse) afin d’offrir aux consommateurs un parcours client le plus fluide possible. Dernier en date: le groupe E.Leclerc, qui a annoncé travailler sur un moyen d’encaisser ses clients directement depuis leur mobile.

La fonctionnalité pourrait être intégrée dès 2020 dans son application, qui gère déjà la fidélité et la consultation du catalogue. «Notre souhait est de fluidifier le parcours client en baissant le temps d’attente en caisse tout en tenant compte des gros chariots et des petits paniers», explique Maud Funaro, directrice Stratégie, digital, et innovation. Le groupe a également indiqué travailler sur un moyen d’encaisser ses clients directement dans les rayons, une solution qui pourrait être privilégiée pour la vente de gros électroménager, où le conseil des vendeurs reste primordial.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute .