ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Les apps de l’été (3/10)

Star Map, pour les astronomes en culotte courte



3.000 étoiles et 88 constellations sont décrites dans l’application, dans une de ses versions payantes. (Photo: Star Map)

3.000 étoiles et 88 constellations sont décrites dans l’application, dans une de ses versions payantes. (Photo: Star Map)

Le ciel clair des nuits d’été invite à regarder les étoiles. Pouvoir s’y retrouver et mieux les identifier est devenu simple comme un jeu d’enfant avec Star Map.

Il y a de la poésie dans Star Map. La constellation du Lion «contient plusieurs étoiles brillantes, telles que Régulus, le cœur du Lion, et Denebola, sa queue. Comme toutes les constellations du zodiaque, le Lion a des origines très anciennes. Mentionnée par Almageste, puis par Ptolémée dans son Almageste, elle correspondrait, dans la mythologie grecque, au lion de Némée, tuée par Héraclès lors du premier de ses 12 travaux. La constellation voisine de la Chevelure de Bérénice était autrefois considérée comme un simple astérisme dans le Lion avant d’en être détachée.»

Il suffit de chercher une étoile ou une constellation dans la liste et de suivre les recommandations de son téléphone pour la retrouver, grâce à une boussole à calibrer. Le smartphone peut aussi servir de pointeur pour qui préfère le bon vieux télescope.

On a aimé:

- Son graphisme, construit en 3D avec Unity.

- Son côté ludique, à se laisser guider par son smartphone pour en apprendre plus.

On a moins aimé:

- La frustration que font naître, très vite, les options payantes. De 2,29 euros à 3,49 euros, selon que l’on veuille voir seulement les planètes du système solaire, ou les 88 constellations et 3.000 étoiles, ou encore les trois couches plus toutes les fonctions qui seront ajoutées.

- Elle ne fonctionne pas sur tous les appareils.

L’application est disponible dans l’App Store et  sur Google Play .