ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Bonnes affaires

Les soldes ont débuté ce vendredi 28 juin



251498.jpg

Les réductions vont s’afficher jusqu’au 27 juillet prochain, et les dimanches 30 juin et 7 juillet, les boutiques seront ouvertes. (Photo: Shutterstock)

Depuis ce vendredi 28 juin, et jusqu’au samedi 27 juillet inclus, les soldes d’été ont lieu dans les commerces luxembourgeois. S’ils doivent faire face à la concurrence de l’e-commerce, les commerçants misent toujours sur cette période d’affluence.

Une étude de Cushman & Wakefield Luxembourg, publiée au mois de mai dernier , annonçait que le marché du retail (vente au détail) avait connu, en 2018, l’une de ses meilleures années depuis 2010, avec une prise en occupation de 32.000m2, soit une hausse de 11%. Preuve que le commerce «physique» a encore de beaux jours dans le pays.

Et c’est le sentiment qui est partagé par les commerçants luxembourgeois en ce vendredi 28 juin, qui marque le début des soldes d’été. Les réductions vont s’afficher jusqu’au 27 juillet prochain, et les dimanches 30 juin et 7 juillet, les boutiques seront ouvertes à Luxembourg-ville.

Une population hétérogène

«Malgré la croissance de l’e-commerce, les soldes restent un moment ancré chez les gens et chez les commerçants», confirme Claude Bizjak, directeur adjoint au sein de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC). «Et je ne crois pas que les fortes chaleurs que nous connaissons actuellement auront un impact négatif car les clients savent que c’est au début des soldes que l’on trouve les meilleures opportunités d’achat.»

Reste que l’étude de Cushman & Wakefield Luxembourg avait également pointé du doigt le fait que 80% des 16-74 ans ont commandé en ligne au Luxembourg en 2017, un chiffre supérieur à ceux relevés chez nos voisins belge (60%), français (67%) et allemand (75%).

Les habitudes des expatriés

«Bien sûr que le commerce en ligne a un impact sur les commerces physiques», poursuit Claude Bizjak. «D’autant plus que le Luxembourg est face à plusieurs problématiques qui lui sont propres. La population est très hétérogène et 50% des résidents parlent une langue étrangère, il n’est donc pas évident d’avoir dans un magasin une personne qui parle sa langue maternelle.»

Le Luxembourg étant un petit pays, l’offre est également plus développée sur le web qu’en magasins, «et il y a également de nombreux expatriés qui vivent dans notre pays, qui ne retrouvent pas forcément leurs produits dans nos boutiques, ou qui ont l’habitude de faire leurs achats en ligne».

Les soldes dans la Grande Région

Alors quels sont les arguments des boutiques «physiques» pour convaincre les futurs acheteurs de franchir le pas de leur porte? «Je crois que les commerçants luxembourgeois doivent miser sur un de leurs principaux atouts: le service», note Claude Bizjak. «L’accueil a une grande importance, mais aussi l’explication que l’on peut donner au client sur un produit ou encore le service après-vente.»

Et le Luxembourg devra également faire face aux soldes qui se déroulent dans les pays voisins. En France, la période des soldes d’été a débuté ce mercredi 26 juin et se poursuivra jusqu’au mardi 6 août. En Belgique, les soldes auront lieu du 1er au 31 juillet. Et en Allemagne, il n'y a pas de réglementation spécifique pour les dates des soldes.