ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Société Générale, premier gros client de Galytix



Plus de données visualisées de manière plus efficace: la technologie de Galytix a séduit Société Générale, qui va l’utiliser dans son analyse de risque du crédit. (Photo: Shutterstock)

Plus de données visualisées de manière plus efficace: la technologie de Galytix a séduit Société Générale, qui va l’utiliser dans son analyse de risque du crédit. (Photo: Shutterstock)

Galytix, la pépite britannique repérée par PwC, annonce son premier client de poids: Société Générale utilisera la plateforme d’agrégation et de visualisation de données pour l’analyse du risque de ses investissements.

Imaginez que non seulement vous puissiez agréger toutes les données qui existent sur une entreprise donnée, mais que vous puissiez également évaluer instantanément et «simplement» le risque qu’elle représente quand elle a besoin de crédit, par exemple.

L’outil existe depuis 2015, et c’est Galytix, une fintech londonienne repérée et couvée par PwC Luxembourg.

Société Générale a accepté d’être l’autre parti , c’est-à-dire l’établissement financier qui va utiliser la solution pour déterminer le risque avant de prêter de l’argent à des entreprises.

Le montant de l’accord n’est pas public, mais cet été, alors qu’il avait procédé à une deuxième levée de fonds, Raj Abrol, le fondateur et CEO de la fintech, avait indiqué qu’il recherchait des acteurs Tier 1 de l’industrie financière capables de mettre 4 à 5 millions d’euros par an pour cette solution .

Il visait alors une vingtaine de clients pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros d’ici cinq ans.