POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Dans le contexte de la pandémie

Une situation «globalement bonne» dans les maisons de soins



La polémique avait enflé au printemps dernier sur la situation sanitaire au sein des maisons de soins et Cipa, l’opposition allant jusqu’à demander la démission de la ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région Corinne Cahen (DP). Aujourd’hui, «la situation sanitaire est globalement bonne». (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen/Archives)

La polémique avait enflé au printemps dernier sur la situation sanitaire au sein des maisons de soins et Cipa, l’opposition allant jusqu’à demander la démission de la ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région Corinne Cahen (DP). Aujourd’hui, «la situation sanitaire est globalement bonne». (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen/Archives)

La ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région Corinne Cahen a fait le point ce mercredi 12 janvier sur la situation sanitaire dans les maisons de soins et Cipa. Le nombre d’infectés reste bien en dessous de la moyenne nationale.

La polémique avait enflé au printemps dernier sur la situation sanitaire au sein des maisons de soins et Cipa, l ’opposition allant jusqu’à demander la démission de la ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région Corinne Cahen (DP). Aujourd’hui, «la situation sanitaire est globalement bonne», a annoncé la ministre ce mercredi 12 janvier aux députés de la commission de la famille et de l’intégration. Elle était accompagnée du docteur Joël Mossong, épidémiologiste au sein de la Direction de la santé.

«Bien que le nombre de personnes testées positives au Covid-19 soit en hausse depuis fin 2021 – en raison du variant Omicron –, ce nombre reste bien en dessous de la moyenne nationale. Les effets de la vaccination sont visibles», a expliqué l’épidémiologiste. Depuis le début de la campagne de vaccination début 2021, le nombre d’infectés au sein du personnel des structures pour personnes âgées dépasse celui des résidents. Selon les chiffres du ministère, 60% du personnel de ces structures a eu la dose de rappel («booster»). «Si ce chiffre est inférieur à celui du personnel du secteur hospitalier (66%), il est tout de même largement supérieur à la moyenne nationale», rappelle la ministre.

Des mesures renforcées pour les familles

Corinne Cahen a également donné des détails sur la situation actuelle au sein des maisons de soins: «Parmi les 42 personnes qui sont positives à l’heure actuelle, aucune n’est gravement malade et elles n’ont que très peu de symptômes, voire aucun. Dans les réseaux, le nombre de cas positifs est de 57, avec une personne se trouvant dans un logement encadré et les 56 autres à domicile.»

Les mesures d’accès à ces établissements pour les membres des familles des résidents ont également été renforcées. Ils doivent se soumettre au régime CovidCheck 3G et effectuer obligatoirement un test rapide sur place. «Les infections du personnel soignant au Covid-19 trouveraient leurs origines principalement dans le domaine privé et non au sein des structures», ont insisté la ministre et l’épidémiologiste.

Pour rappel, au mois de juillet dernier, les députés avaient pris connaissance de l’étude multidisciplinaire, conduite par l’ancien haut fonctionnaire Jeannot Waringo en tant que coordinateur neutre , sur les clusters dans les structures d’hébergement pour personnes âgées.