POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Covid-19 taskforce

La situation épidémique s’améliore mais reste instable



Un potentiel rebond «rapide et fort» de la vague existe toujours et peut seulement être évité en abaissant encore davantage la courbe des infections, préviennent les chercheurs de la taskforce. (Photo: Shutterstock)

Un potentiel rebond «rapide et fort» de la vague existe toujours et peut seulement être évité en abaissant encore davantage la courbe des infections, préviennent les chercheurs de la taskforce. (Photo: Shutterstock)

Les chiffres de l’épidémie sont à la baisse et les projections quant à son évolution s’améliorent, selon le dernier rapport de la taskforce Covid-19. Mais la situation reste très instable et les efforts de distanciation sociale doivent être maintenus pour confirmer cette tendance.

La situation épidémique s’améliore, reconnaît la taskforce Covid-19 dans son dernier rapport, qui prend en considération les chiffres jusqu’au 11 novembre. Mais la propagation du virus reste très intense, relativise-t-elle. Et, surtout, l’épidémie n’est pas sous contrôle.

Les nouvelles mesures et le changement de comportement des personnes ont permis une notable amélioration des chiffres: d’environ 800 cas par jour la semaine dernière, la propagation du virus est redescendue à 678 (à noter que l’étude prend en compte, en plus des résidents, les frontaliers et les voyageurs).

Les projections à moyen terme de l’étude montrent aussi une légère baisse du nombre de cas lors du pic de la seconde vague, avec environ 780 cas par jour au plus haut, contre 950 selon les projections de la semaine dernière.

Détente de la situation

Le taux de positivité reste quant à lui stable, à environ 7%, un niveau similaire à celui de la semaine dernière.

Et le taux de reproduction effectif est redescendu, de 1,04 la semaine passée à 0,93. Ce qui signifie qu’une personne infectée contamine en moyenne moins d’une personne, donc que l’épidémie entre en récession.

Mais cela indique seulement une «détente» de la situation. Pour être certain que cette diminution soit effective, la valeur de ce taux doit descendre en dessous de 0,8, voire de 0,7, prévient le rapport.

Et la bonne évolution des chiffres ne doit pas masquer que la situation reste très instable, du fait du nombre toujours très élevé de cas. Mais aussi de l’imprévisibilité de l’évolution des comportements des gens.

Potentiel rebond

«Ce modèle reflète l’évolution possible de la pandémie dans le cas où la tendance actuelle, donc les comportements des gens, se maintient», tient à préciser le rapport. Car, à ce stade, «les comportements sociaux peuvent modifier la courbe dans un sens ou dans l’autre».

Un potentiel rebond «rapide et fort» de la vague existe toujours et peut seulement être évité en abaissant encore davantage la courbe des infections, préviennent les chercheurs de la taskforce.

Une diminution qui dépend toujours des efforts de chacun. Ce qui consiste à réduire les interactions physiques, à respecter les mesures d’hygiène et à activement participer au «large scale testing», rappelle le rapport.