ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

revue de presse

Siemens supprime 2.700 postes dans le monde



248382.jpg

La moitié des postes supprimés sont allemands.  (Photo: Shutterstock)

Nouvelle déconvenue pour le groupe allemand Siemens. Le conglomérat industriel vient d’annoncer la suppression de 2.700 postes dans le secteur de l’énergie, dont la moitié sont allemands.

L’Allemagne va payer un lourd tribut à la cure d’austérité en cours chez Siemens. Le conglomérat industriel vient d’annoncer la suppression de 2.700 postes, dont la moitié se trouve en Allemagne. L’autre moitié sera répartie à travers les différentes entreprises que possède Siemens dans le monde. On ne sait pas encore si l’implantation de Luxembourg sera concernée par cette décision.

Économiser 2,2 milliards d’ici à 2023

Siemens espère, avec cette mesure, réduire ses coûts de 2,2 milliards euros d’ici à 2023. Le groupe avait déjà prévu de supprimer 10.400 postes pour atteindre cet objectif. Cette nouvelle coupe dans le personnel vient donc s’ajouter à ce qui était initialement annoncé.

C’est la filiale Power & Gaz, qui fabrique entre autres des turbines pour les centrales électriques, qui est directement impactée. Elle compte à elle seule près de 80.000 salariés et réalise le tiers du chiffre d’affaires de l’entreprise, soit environ 30 milliards euros.