POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

CORÉE DU SUD

Le siège européen de Contec bientôt à Luxembourg



255404.jpg

Étienne Schneider avec, à sa gauche, Jundong Kim, executive vice chairman de la Korean Chamber of Commerce and Industry, et à sa droite, Carlo Thelen, directeur de la Chambre de commerce. (Photo: SIP)

La deuxième journée de la mission économique luxembourgeoise en Corée du Sud a notamment été marquée par un accord avec l’entreprise spatiale coréenne Contec. Elle a annoncé qu’elle comptait implanter son siège européen à Luxembourg.

Le Luxembourg confirme son statut de nation des start-up lors de la mission économique en Corée du Sud. À l’occasion de ce voyage mené par  le ministre Schneider , Contec, une entreprise dérivée de l’Institut de recherche aérospatiale de la Corée, a annoncé son intention d’implanter son siège européen à Luxembourg.

Actuellement fournisseur de services de stations, Contec vise à étendre ses activités au sol, au traitement de données d’images spécial. L’entreprise créée en 2015 a participé à l’ICT Spring Europe au Luxembourg cette année et en 2018.

Everspin arrive aussi à Luxembourg

Organisé par le ministère de l’Économie,  Luxinnovation  et le Luxembourg Trade and Investment Office, en collaboration avec le Korean Institute of Startup & Entrepreneurial Development (Kised), le «start-up event» de Séoul se situait notamment dans la continuité de la visite de 10 start-up coréennes au Luxembourg à l’occasion de l’ICT Spring Europe en mai 2019.

Lors d’une séance de pitching, huit start-up coréennes souhaitant implanter une activité au Luxembourg ont pu présenter leurs projets. Active dans le domaine numérique, l’entreprise Everspin a remporté la compétition. La société développe une technologie garantissant la sécurité des données personnelles.

L’entreprise profitera ainsi de quatre mois d’hébergement gratuit au Technoport et pourra se présenter lors de la séance de pitching à la prochaine édition de l’Arch Summit organisée au Luxembourg.

Accord entre Luxinnovation et Kised

Enfin, cette deuxième journée s’est clôturée avec la signature d’un protocole d’accord entre le Kised et son homologue luxembourgeois, Luxinnovation.

«Cet accord prévoit une collaboration plus poussée entre les deux entités pour soutenir le développement de l’écosystème start-up coréen et luxembourgeois, et assurer l’accompagnement de start-up souhaitant se développer dans un des deux pays», précise le communiqué du gouvernement.