ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Attendu en 2020

Le siège de Cargolux sera prêt dans les temps



Le futur siège de Cargolux est constitué d’un anneau de 80m de côté posé sur quatre structures permettant la circulation verticale. (Photo: Lux-Airport)

Le futur siège de Cargolux est constitué d’un anneau de 80m de côté posé sur quatre structures permettant la circulation verticale. (Photo: Lux-Airport)

Initié en 2017, le chantier du futur quartier général du fréteur aérien respecte son calendrier et devrait permettre un déménagement à temps en 2020. Pour son 50e anniversaire.

Bientôt deux ans de travaux pour le futur siège de Cargolux, dont la première pierre avait été posée début octobre 2017 .

«La construction du nouveau siège de Cargolux est tout à fait dans les temps», indique Alexander Flassak, directeur financier et du développement immobilier de Lux-Airport. «Cargolux pourra emménager avant le 50e anniversaire de la société, qui sera célébré en 2020.»

Après deux semaines de congés collectifs, les travaux ont repris lundi – sauf pour ceux du secteur sanitaire qui bénéficie d’une semaine supplémentaire. Près de 200 ouvriers s’affairent sur le site, et jusqu’à 225 certains jours.

«Les travaux sur la structure sont terminés, la façade et le toit sont en place», précise M. Flassak. «Les installations et techniques ainsi que les travaux d’équipement sont en cours, amenant quasiment tous les corps de métier à travailler en parallèle.»

La construction de cet anneau en acier massif était un défi d’ingénierie majeur.

Alexander Flassak,  directeur financier et du développement immobilier,  Lux-Airport

L’achèvement des extérieurs permet d’ores et déjà d’apercevoir la silhouette du bâtiment composée d’un «anneau» carré de 80m de côté, sur deux niveaux, reposant sur quatre structures verticales occupées par les cages d’escalier. Son édification rejoint d’ailleurs la méthode de construction des ponts, avec une distance maximale de 48m en porte-à-faux – c’est-à-dire de bâti non posé sur un support.

«La construction de cet anneau en acier massif était un défi d’ingénierie majeur et a déjà suscité l’intérêt des professionnels du secteur», ajoute M. Flassak, précisant que «tout l’acier utilisé pour le siège de Cargolux a été produit au Luxembourg».

Le nouveau siège permettra à Cargolux de rassembler les 400 personnes de son personnel administratif, actuellement réparties dans trois bâtiments, sous un même toit et sur 7.000m2. Dessiné par les architectes de Albert Speer + Partner , le nouveau bâtiment s’inscrit pleinement dans la continuité du hall de maintenance de Cargolux déjà existant sur le site.

Les architectes ont également misé sur la visibilité des fonctions du bâtiment depuis l’extérieur. C’est pourquoi le grand hall vitré à la base du bâtiment abritera deux impressionnants simulateurs de vol utilisés pour la formation des pilotes. Un troisième pourrait les rejoindre ultérieurement.

Le futur siège se dresse dans le prolongement du hall de maintenance de Cargolux au bout du tarmac du Findel. Lux-airport

1 / 4

Cargolux pourra rassembler ses 400 effectifs au sol au sein d'un même bâtiment offrant une surface de 7.000 m 2 . Albert Speer + Partner

2 / 4

Un grand hall vitré accueillera les visiteurs et donnera accès aux bureaux situé dans l'anneau au moyen d'une volée d'escaliers. Albert Speer + Partner

3 / 4

Le hall vitré est dimensionné pour abriter trois simulateurs de vol dédiés à la formation des pilotes. Albert Speer + Partner

4 / 4

Des précautions spécifiques dues à la proximité de l’aéroport

Une passerelle existante sera agrandie afin de relier l’ancien et le nouveau bâtiment, et accueillera également la cantine des salariés, tandis qu’un vase parking ouvert doit être aménagé à l’opposé de l’anneau.

Même s’il se situe hors zone aéroportuaire, le chantier est soumis à un dispositif de sécurité contraignant. En outre, «comme tout projet de construction proche de l’aéroport, le chantier devait respecter certaines limitations de hauteur et les interférences possibles avec le système de navigation aérienne ont été vérifiées afin de ne jamais affecter les activités aériennes», indique M. Flassak.

Pensé pour les besoins de Cargolux, le bâtiment n’appartiendra toutefois pas à son occupant. Le fréteur a signé un contrat de location longue durée auprès de Lux-Airport qui reste propriétaire du terrain comme des murs et a, par conséquent, endossé la maîtrise d’ouvrage du nouveau siège.