COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

3 questions à Béatrix Charlier (P’OP Consulting)

«Si déléguer est la clé, il reste à en construire le modus»



Béatrix Charlier: «Un bon manager se reconnaît à sa capacité à déléguer.» (Photo: Jan Hanrion/archives Maison Moderne)

Béatrix Charlier: «Un bon manager se reconnaît à sa capacité à déléguer.» (Photo: Jan Hanrion/archives Maison Moderne)

Dans la continuité de la nouvelle série événementielle du Club «Formations avancées: booster son middle management» organisée par le Paperjam + Delano Club (du 31 mars au 1er décembre 2021), Béatrix Charlier (P’OP Consulting) nous expose sa vision de l’intérêt de cette nouvelle série.

Le Paperjam + Delano Club lance son nouveau programme de formations: les formations avancées — Booster son middle management. Que pensez-vous de cette nouvelle série événementielle destinée à former les managers des sociétés membres du Club? 

Béatrix Charlier. – «Le rôle du manager est sans doute l’un des plus complexes à tenir au sein des organisations. Ce parcours de formation est donc une réponse à un réel besoin qui va au-delà de la simple transmission d’informations. Il va permettre de combler un vrai besoin en nourrissant le rôle du manager.

Ce parcours est certifié pour tout inscrit ayant participé à toutes les étapes. Quel est, selon vous, l’apport de cette certification?

«Selon les dernières enquêtes de P’OP, un manager sur deux ne se sent pas légitime dans son rôle. L’une des raisons est que cette position est souvent le résultat d’une promotion. Par conséquent, suivre un parcours certifiant permet de se sentir crédible et légitime. La certification permettra aux managers de se sentir donc en confiance et de générer de la confiance au sein de leurs équipes.

Vous êtes en charge du module «Savoir déléguer». Pouvez-vous nous donner les principaux objectifs de ce module, ainsi que votre vision de ce que doivent être ces fondamentaux?

«Un bon manager se reconnaît à sa capacité à déléguer. 

La délégation est un outil de motivation et de développement des compétences, car elle tend à renforcer la responsabilisation des collaborateurs, et, par là même, leur autonomie. En d’autres termes, la délégation s’avère être un vrai levier de performance, à condition d’être correctement implémentée.

Selon les résultats des enquêtes que P’OP a menées ces dernières années, le rôle du manager se retrouve à la croisée des chemins et des attentes. Il ou elle cristallise souvent les frustrations. Il ou elle doit endosser tous les rôles. Or, tous les rôles ne peuvent être tenus par une seule personne.

La solution passe obligatoirement par la délégation managériale. Il reste que déléguer est compliqué!

• À qui déléguer?

• Quelles actions sont à déléguer?

• Comment accompagner la délégation?

C’est à ces trois questions que nous répondrons lors de cette session de formation.

Si déléguer est la clé, il reste à en construire le modus.»