PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Big data et IA

SESAMm lève 4,4 millions d’euros



229048.jpg

SESAMm détecte les signaux faibles dans 250.000 sources, qui permettent aux gestionnaires de fonds d’investissement de prendre des décisions plus affûtées et plus rapidement. (Photo: Shutterstock)

C’est l’Amérique pour la Messine SESAMm, aussi implantée au Luxembourg. Au sens propre. La fintech spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle appliquée à la gestion d’actifs annonce ce jeudi avoir levé 4,4 nouveaux millions d’euros... et ouvert un bureau à New York.

Quelle année pour SESAMm! Après avoir annoncé une levée de fonds de 2,6 millions d’euros en mars 2018, en vue d’ouvrir une filiale à Londres et quasiment doubler ses effectifs, la fintech messine annonce ce jeudi matin un nouveau tour de table de 4,4 millions d’euros supplémentaires, soit 8,8 millions depuis sa création.

Et surtout, elle a ouvert un bureau à New York. «Ce bureau permet de renforcer notre position aux États-Unis et d’accompagner avec plus de proximité nos clients sur place», précise un des trois cofondateurs, l’actuel CEO de la société, Sylvain Forté. Un CEO qui n’a pas le temps de se reposer sur ses lauriers ni de savourer la nouvelle puisqu’il est en déplacement au Japon, où SESAMm ouvrira son prochain bureau, avant la fin de l’année, tandis que l’ouverture londonienne n’aura finalement lieu qu’en début d’année prochaine.

250.000 sources analysées en temps réel

En 12 mois, dit le communiqué diffusé ce jeudi, «SESAMm a fourni ses services à Nikko Global Wrap, Candriam, La Française Investment Solutions, ainsi qu’à de nombreux fonds d’investissement internationaux. L’entreprise a également signé de nouveaux contrats avec des acteurs majeurs tels que Groupama Asset Management, Raiffeisen Bank International ou encore Nomura, première banque d’investissement au Japon.

Le cœur de métier du vainqueur du Pitch Your Startup 2016 à l’ICT Spring est l’analyse en temps réel des millions de messages, articles et posts issus de plus de 250.000 sources de données, grâce au traitement automatique des langues, au big data, au machine learning et à l’analyse quantitative.

«Nous savons que SESAMm a tous les ingrédients pour un futur plein de succès: une stratégie claire, une équipe talentueuse, des technologies de pointe et des idées innovantes qui la distinguent sur son marché», explique la société d’investissement franco-américaine Havenrock, investisseur principal de ce financement. La fintech est accompagnée, depuis sa création, par la Caisse d’Épargne Grand-Est Europe, qui participe aussi à cette opération. Les autres investisseurs de cette levée de fonds sont AngelSquare Fintech, A-Venture, et plusieurs business angels, notamment aux États-Unis. SESAMm est aussi soutenue par le groupe ILP et la BPI.

Entre Metz, Paris et New York et le Lux Future Lab, la société emploie 34 personnes. En 2017, elle avait réalisé un chiffre d’affaires d’un million d’euros et vise 20 millions d’euros à l’horizon 2021.