POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Sondage

La seconde main séduit en théorie, moins en pratique



L’Administration de l’environnement dévoile les résultats d’une enquête sur le marché de la seconde main au Luxembourg. (Photo: Paperjam)

L’Administration de l’environnement dévoile les résultats d’une enquête sur le marché de la seconde main au Luxembourg. (Photo: Paperjam)

98% des résidents voient le réemploi comme une bonne idée, 63% ont déjà acheté d’occasion. Mais lors d’un achat, ils privilégient majoritairement le neuf.

Brocantes, friperies, plateformes en ligne comme Vinted… L’Administration de l’environnement s’intéresse au marché de la seconde main, moyen de limiter la surproduction et ses conséquences pour la planète. La directive européenne-cadre sur les déchets oblige les États membres à prendre des mesures pour l’encourager. Pour sonder la population luxembourgeoise, elle a donc chargé TNS Ilres d’une enquête sur le sujet. Réalisée auprès de 1.012 ménages, entre le 28 avril et le 17 mai 2021, elle montre des résidents ouverts à cette solution, même si ce n’est pas toujours celle qu’ils privilégient.

98% trouvent que le réemploi est une «bonne idée» et 96% pensent qu’il devrait être encouragé. 63% ont d’ailleurs déjà acheté d’occasion, 71% parmi les 18-44 ans. Et 55% ont déjà revendu des objets, un taux qui monte à 80% pour les 18-44 ans.

Le neuf privilégié pour 56% des achats de vêtements

46% des 799 ménages disposés à acheter à nouveau en seconde main le feraient en raison du prix, moins important. 29% pour des raisons écologiques. À l’inverse, les 167 non disposés à choisir de nouveau des produits d’occasion mettent en avant des raisons d’hygiène (21%) et l’absence de garantie de fonctionnement (20%).

Quand on leur demande les produits les plus susceptibles d’être achetés d’occasion, les sondés pensent spontanément aux vêtements, chaussures et accessoires de mode (61%), aux meubles (31%) et aux appareils électroménagers (24%). Pourtant, ils choisissent surtout la seconde main pour l’achat de livres, CD, DVD et jeux vidéo (62% l’ont déjà fait et le referaient), de meubles (45%) ou de jouets (36%), vélos et trottinettes (35%). 34% ont déjà acheté des vêtements adultes de seconde main, 33% quand il s’agit de vêtements pour enfants. Et plus que 18% pour des appareils électroménagers et 6% pour des meubles.

En général, les résidents privilégient quand même le neuf lors d’un achat. Entre trois et quatre sur dix regardent aux deux, produits neufs et d’occasion, avant de trancher. L’occasion est privilégiée au neuf seulement pour les livres, CD et jeux vidéo (29% contre 24%), et les vélos et trottinettes (27% contre 21%). Alors que pour les vêtements adultes, 56% cherchent d’abord neuf, 5% d’occasion et 25% comparent les deux.

Pour appuyer ou préciser ces chiffres, d’autres enquêtes devraient être réalisées en fin d’année sur le sujet.