POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Pandémie

Sans surprise, la Sarre se reconfine



Ouvertes depuis le 6 avril, toutes les terrasses de la Sarre vont à nouveau fermer dès jeudi. (Photo: Shutterstock)

Ouvertes depuis le 6 avril, toutes les terrasses de la Sarre vont à nouveau fermer dès jeudi. (Photo: Shutterstock)

La nouvelle loi allemande dite de «coup de frein d’urgence» a un impact direct en Sarre, land voisin du Luxembourg. Alors que les taux d’incidence sont très élevés dans cinq des six cantons, l’horeca doit fermer ses portes, tout comme les cinémas et les théâtres.

La bouffée d’oxygène aura été réelle, mais de courte durée. La Sarre, qui avait relâché ses mesures pour lutter contre la pandémie de Covid-19, doit maintenant les renforcer, tel que voulu par la loi fédérale dite de «coup de frein d’urgence». Concrètement, les terrasses des cafés et restaurants, les théâtres, cinémas, musées et salles de sport fermeront leurs portes à partir de jeudi. Un couvre-feu sera aussi appliqué entre 22h et 5h, tandis que les commerces non essentiels devront fermer.

Le canton de Sarrefalz a connu ce mardi son troisième jour consécutif avec une incidence virale supérieure à 100 cas pour 100.000 habitants. Ce qui avait déjà été le cas dans les autres cantons un peu plus tôt: Saarbrücken, Saarlouis, St Wendel et Neunkirchen samedi, Merzig-Wadern dans la foulée. 

La nouvelle loi votée par le Bundestag entre donc en application de manière automatique.

C’est évidemment un coup très dur pour le secteur horeca local, qui avait été un des premiers à ouvrir à nouveau le 6 avril dernier. Tobias Hans, qui préside le land, habituellement très actif sur les réseaux sociaux, n’a pas encore fait de déclaration sur ces nouvelles mesures.