LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

Glouglou

Le saké IWA 5 est arrivé au Luxembourg



De la bouteille à l’assemblage, en passant par la fabrication: le saké IWA 5 est le produit d’une collaboration de professionnels à la réputation mondialement reconnue… (Photo: Maison Moderne)

De la bouteille à l’assemblage, en passant par la fabrication: le saké IWA 5 est le produit d’une collaboration de professionnels à la réputation mondialement reconnue… (Photo: Maison Moderne)

Du Dom Pé’ au saké, Richard Geoffroy a enfin lancé son saké d’assemblage IWA 5 sur le marché luxembourgeois. Un flacon exceptionnel, à déguster de manière gastronomique…

Nous vous l’avions annoncé lors de l’interview exclusive accordée à Paperjam Foodzilla par Richard Geoffroy: l’ancien chef de caves de Dom Pérignon lançait la semaine dernière son saké IWA 5 au restaurant Ryôdô. Une occasion de déguster cet élixir d’exception de manière brute, mais aussi de tester sa capacité à accompagner des plats variés...

«D’exception», tout d’abord, parce qu’il s’agit là d’un saké d’assemblage, une grande première, puisque ce procédé issu du monde du vin n’était jusque-là pas du tout appliqué au saké japonais... Et il s’agit plus précisément du second assemblage pour cet IWA 5, présenté mardi dernier. Richard Geoffroy a d’ailleurs précisé à ce sujet qu’un «troisième assemblage serait réalisé d’ici l’année prochaine, ce qui permettra la première dégustation verticale de saké». Une grande première aussi pour sa fabrication, dans une brasserie contemporaine à l’architecture minimaliste réalisée par Kengo Kuma – qui a réalisé entre autres le nouveau stade olympique national de Tokyo en 2019... Quand même! Enfin, une grande première aussi pour son design réussi, réalisé en collaboration avec l’icône Marc Newson.

La brasserie du saké IWA 5 au Japon, dessinée par l’architecte Kengo Kuma. (Photo: DR)

La brasserie du saké IWA 5 au Japon, dessinée par l’architecte Kengo Kuma. (Photo: DR)

En première bouche, le saké IWA fait preuve d’un grand équilibre et d’une rondeur douce, cristalline et florale, presque sensuelle... Mais ces premières notes vont se développer et s’ouvrir à d’autres caractéristiques au fur et à mesure du réchauffement et des plats dégustés, pour se diriger vers plus d’ampleur et de longueur en bouche, de minéralité et de sapidité...

Nao Tsuda, en plein brassage du saké IWA 5. (Photo: DR)

Nao Tsuda, en plein brassage du saké IWA 5. (Photo: DR)

Ce qui fut prouvé par la manière dont il «tombait» de manière particulièrement élégante sur les poissons crus, les tempuras de légumes, ou encore le nigiri de bœuf Wagyu A5 servis en mode bento par le chef Ryôdô Kajiwara à cette occasion.

Le nigiri de Wagyu A5 servi par Ryôdô Kajiwara pour le lancement du saké IWA 5 au Luxembourg. (Photo: Maison Moderne)

Le nigiri de Wagyu A5 servi par Ryôdô Kajiwara pour le lancement du saké IWA 5 au Luxembourg. (Photo: Maison Moderne)

Le saké gastronomique IWA 5 est vendu au prix de 125€ via le revendeur officiel au Luxembourg Craft et Compagnie , ainsi que chez leur partenaire Vinoteca, et se trouve déjà (ou très bientôt) sur les cartes des restaurants Ryôdô (Luxembourg-Hollerich), Léa Linster (Frisange) et La Villa de Camille et Julien (Luxembourg-Pulvermühl).

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!