ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Hausse des infections et quarantaine

Ryanair ralentit son redécollage



La compagnie à bas coût propose une quinzaine de liaisons au départ de Luxembourg. (Photo: Ryanair)

La compagnie à bas coût propose une quinzaine de liaisons au départ de Luxembourg. (Photo: Ryanair)

La compagnie à bas coût Ryanair compte supprimer 20% de ses vols en septembre et octobre, notamment vers la France et l’Espagne.

La hausse des cas de coronavirus en Europe semble compliquer la reprise des vols de Ryanair. La compagnie a annoncé lundi une réduction de 20% de ses vols en septembre et octobre, alors qu’elle avait prévu de tourner à 70% de ses capacités dès le mois prochain.

La France, l’Espagne et la Suède figurent parmi les pays les plus touchés par cette baisse des liaisons aériennes, sur fond de hausse des restrictions de voyages.

Dans un communiqué, la compagnie basée à Dublin précise que tous les passagers concernés en septembre ont reçu une notification par email de même que le «petit nombre» de voyageurs ayant réservé un vol en octobre.

Au Luxembourg, Ryanair a rouvert une dizaine de lignes à l’entame de l’été et affiche actuellement sur son site web une quinzaine de liaisons au départ de Lux-Airport. La compagnie vole pour l’heure à 60% de ses capacités.

«Des tests appropriés dans les aéroports et un traçage efficace (comme ceux effectués en Allemagne et en Italie) constituent la seule méthode réaliste et proportionnée pour superviser la sécurité des voyages aériens intracommunautaires tout en limitant efficacement la propagation du virus Covid-19», commente un porte-parole de la compagnie aérienne.