POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Offensive russe en Ukraine

Moscou met en garde contre un danger de guerre mondiale



5,2 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de la guerre. (Photo: EU)

5,2 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays depuis le début de la guerre. (Photo: EU)

Une quarantaine de pays doivent se retrouver ce mardi sur la base aérienne américaine de Ramstein en Allemagne pour discuter de capacités supplémentaires pour aider les forces ukrainiennes. Alors que la Russie accuse l’Ukraine de faire semblant dans les négociations de paix.

La Russie va poursuivre les négociations de paix avec l’Ukraine, a assuré lundi 25 avril le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, selon plusieurs médias. Mais il accuse Kiev de «faire semblant» dans les discussions. «La bonne volonté a ses limites. Et si elle n’est pas réciproque, cela ne contribue pas au processus de négociation», a-t-il déclaré. Au sujet des tensions sans précédent entre la Russie et les Occidentaux, il a mis en garde contre le danger «réel» d’une troisième guerre mondiale.

Sur le terrain, l’armée russe a indiqué avoir frappé une centaine de cibles hier, dont des installations ferroviaires dans le centre de l’Ukraine. Faisant cinq morts dans la région de Vinnytsia. À l’Est, l’armée ukrainienne affirme avoir repoussé des attaques dans le Donbass. Les combats se poursuivent également dans la région de Kharkiv, dans le nord-est du pays. Aucun accord n’a finalement été conclu pour évacuer des civils et combattants de Marioupol, affirme Kiev. Plusieurs étant bloqués dans l’usine d’Azovstal.

Le conflit a fait au moins 2.665 mots parmi les civils et 3.053 blessés, selon un bilan du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme. Le nombre de réfugiés ayant fui leur pays a quant à lui atteint, depuis le 24 février, 5,2 millions.

Après Ankara, Antonio Gutteres se rend à Moscou

Alors que la Russie veut prendre le contrôle total du sud de l’Ukraine et du Donbass, une quarantaine de pays doivent se réunir ce mardi 26 avril sur la base aérienne américaine de Ramstein, en Allemagne, invités par les États-Unis. Le but étant de mettre en place des capacités supplémentaires pour aider les forces en Ukraine. Doivent être présents les alliés européens des États-Unis, mais également l’Australie ou encore le Japon.

Le chef du Pentagone, Lloyd Austin, a assuré après une visite à Kiev que l’Ukraine pouvait gagner la guerre avec les bons équipements et le bon soutien.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutteres, est quant à lui attendu à Moscou pour une rencontre avec Vladimir Poutine. Lundi, il s’est rendu à Ankara et jeudi, il doit rejoindre Kiev.

Moscou a de son côté annoncé l’expulsion de 40 diplomates allemands, en représailles à une mesure similaire prise en Allemagne.