BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

RESSOURCES HUMAINES

RSE, une démarche inclusive



Les piliers d’une RSE innovante. (Illustration: Maison Moderne)

Les piliers d’une RSE innovante. (Illustration: Maison Moderne)

La Responsabilité sociale et environnementale des entreprises fait partie intégrante de la stratégie de CGI. Elle implique de préserver l’environnement, bien sûr, mais son champ d’action est beaucoup plus vaste. Tour d’horizon avec Guillaume Schott, Vice-Président de CGI au Luxembourg.

Ce que recherchent de nombreux (futurs) employés en matière de Responsabilité sociale et environnementale est de pouvoir donner du sens à leur travail. Ils souhaitent en effet apporter leur pierre à l’édifice et traduire leur métier de manière intelligente et concrète pour la société. La RSE est un sujet important pour CGI au niveau mondial et local, elle fait partie des valeurs de l’entreprise, au même titre que l’intrapreneurship et le partage ou l’objectivité et l’intégrité. «C’est, à nos yeux, un facteur d’attractivité. Les employés attendent de leur entreprise qu’elle soit responsable. Il existe aussi une notion de fierté de pouvoir avancer sur ces sujets», explique Guillaume Schott, Vice-Président de CGI au Luxembourg.

Des collaborateurs acteurs de cette approche globale

L’entreprise, qui participe à de nombreux travaux «cross-entreprises» sur ce sujet, a développé sa stratégie RSE autour de trois piliers. «Nous inscrivons dans le pilier ‘climat’ notre ambition d’arriver à zéro émission de carbone en 2030 pour le groupe et 2027 pour l’Europe de l’Ouest et du Sud, à laquelle appartient le Luxembourg.» CGI a également revu la gestion de sa consommation électrique et de ses déchets, mais aussi sa «car policy» lui permettant d’obtenir récemment la certification ISO 140001. Le pilier «talent», relatif à l’inclusion des personnes de tous horizons et à la diversité, est un sujet crucial. «Un important travail a été réalisé à ce sujet au niveau des employés. Nous agissons sur la reconnaissance du handicap et l’inclusion des personnes concernées.»

Les employés attendent de leur entreprise qu’elle soit responsable. 
Guillaume Schott

Guillaume Schott,  Vice-Président au Luxembourg,  CGI

À travers le pilier «communauté», l’entreprise entend s’insérer dans l’environnement local et associatif. Pour ce faire, elle a lancé la plateforme CGI Solidaire, sur laquelle les associations luxembourgeoises émettent leurs besoins (collectes, distributions, mises à jour d’un site web). «Cette plateforme, mise en place il y a plus d’un mois, rassemble déjà 17 associations et de nombreuses missions. Nos employés peuvent réaliser celles-ci de manière bénévole pour donner du sens à leur activité ou via le mécénat de compétences. Nous observons un réel engouement.»

Le Green Code, réducteur d’empreinte énergétique

CGI applique également cet aspect RSE à son métier de développement IT. «Un plan d’action pour la réduction de l’empreinte environnementale à tous les niveaux a été instauré. En effet, l’IT consomme beaucoup d’énergie et une grosse partie de notre activité concerne le développement applicatif.» Comment, dès lors, coder et réduire cette empreinte? Le Green Coding permet d’optimiser l’utilisation des processeurs via des algorithmes, réduire le stockage grâce une meilleure architecture de données et enfin diminuer l’empreinte réseau en optimisant la communication des éléments du sous-système.

Pour en savoir plus sur notre politique RSE, rendez-vous sur le site  CGI .