ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#hubradar

Le rôle des fintech pour la smart city



254383.jpg

Gabrielle Inzirillo, directrice Fintech de Plug and Play Europe, rappelle que nous sommes encore «à des années de connaître une vraie smart city», mais des villes telles que Londres et Singapour sont prometteuses. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Lightyear dévoile une voiture électrique propulsée à l’énergie solaire

Lightyear, une start-up néerlandaise, vient de dévoiler un nouveau modèle de voiture électrique à énergie solaire. Elle se démarque par ses étonnantes capacités (notamment une autonomie de 725km avant charge en conduite éco).

En outre, elle est alimentée par des panneaux photovoltaïques disposés sur sa carrosserie. Ils sont en mesure de la recharger à tout moment (en roulant ou à l’arrêt) et lui faire regagner jusqu’à 12km d’autonomie par heure. Si la voiture n’est pas encore industrialisée, il est toutefois possible de la précommander pour la somme de 149.000 euros.

Quel est le rôle de la fintech pour la smart city?

Pour Gabrielle Inzirillo, directrice Fintech de Plug and Play Europe, les fintech font aussi partie des enjeux d’une ville intelligente. En effet, bâtir une smart city implique une transformation numérique d’un grand nombre de services de la vie publique, tels que les modes de paiement. Gabrielle Inzirillo va même jusqu’à faire de l’innovation en matière de techniques de paiement sans contact, l’un des piliers fondateurs des projets de smart city.

Elle rappelle ainsi que nous sommes encore «à des années de connaître une vraie smart city», mais des villes telles que Londres et Singapour sont prometteuses tant elles ont su anticiper et s’emparer de la modernisation des moyens de paiement. Un argument que je partage dans ma vision d’une smart city construite autour de l’expérience utilisateur , dont le paiement est une brique essentielle.

Pavegen utilise l’énergie des pas pour produire de l’électricité

Pavegen, une jeune pousse britannique, développe un revêtement de sol qui pourrait ravir les bâtiments de nos futures villes intelligentes. Ces pavés connectés sont en mesure de produire de l’énergie grâce à la pression des pas exercée par les piétons.

Reliées à des systèmes de récupération d’énergie (accumulateurs, batteries…), ces tuiles pourraient récolter suffisamment d’énergie pour alimenter des lampadaires, recharger des téléphones, et autres services habillant le tissu urbain ou tout simplement des malls. En effet, la puissance générée par ce dispositif à chaque pas est de 4 à 7 watts, et donc particulièrement efficace dans des lieux de grande affluence comme les gares, les aéroports… Pour l’heure, 36 pays testeraient déjà ces pavés.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute .