POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Commerce international

Roberto Azevêdo quitte la direction générale de l’OMC



Roberto Azevêdo nie vouloir s’opposer au président Jair Bolsonaro lors des présidentielles de 2022. (Photo: OMC)

Roberto Azevêdo nie vouloir s’opposer au président Jair Bolsonaro lors des présidentielles de 2022. (Photo: OMC)

Le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce a remis sa démission. Roberto Azevêdo invoque des raisons familiales pour quitter ses fonctions un an avant la fin de son mandat.

Roberto Azevêdo a annoncé, jeudi 14 mai, qu’il quitterait ses fonctions de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce à la fin du mois d’août. Le diplomate brésilien invoque des raisons familiales pour clôturer son mandat un an avant l’échéance.

Azevêdo était à la tête du gendarme du commerce mondial depuis 2013, où il a remplacé le Français Pascal Lamy. Son départ intervient alors que l’économie mondiale traverse une de ses plus graves crises et que l’institution qu’il dirige traverse elle-même une période de troubles.

L’instance d’appel de l’organe de règlement des différends est bloquée depuis décembre 2019 par les États-Unis, qui bloquent la nomination de certains juges. Et l’organisation n’a jamais semblé en première ligne non plus dans le cadre de la guerre commerciale qui oppose Washington et Pékin.

Le Brésilien a toutefois réfuté la rumeur qui veut qu’il se préparerait à entrer en campagne présidentielle pour les élections qui se tiendront en 2022 au Brésil. L’OMC devra donc lui trouver un successeur. Les regards semblent se tourner vers l’Afrique.