POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Météo

Un risque de danger extrême à cause de la canicule



Le coup de chaleur peut survenir très vite. Maux de tête et sensation de malaise en sont deux des symptômes. (Photo: Shutterstock)

Le coup de chaleur peut survenir très vite. Maux de tête et sensation de malaise en sont deux des symptômes. (Photo: Shutterstock)

S’il fait chaud ce mardi, ça sera encore pire mercredi. MeteoLux a donc rendu un avis de «vigilance rouge» pour la moitié sud du pays, avec des températures qui dépasseront les 36°, entre midi et 20h, notamment dans la vallée de la Moselle et à Luxembourg-ville.

Pour ceux qui craignent la chaleur, la journée de mercredi sera sans doute un véritable calvaire. MeteoLux, service de l’Administration de la navigation aérienne, a en effet rendu un avis de «grande chaleur» (soit entre 33 et 35°) pour la moitié nord du pays, mais annonce pour le sud un «danger extrême».

Des îlots de chaleur à Luxembourg-ville

«On estime qu’il y a ‘danger extrême’ dans le cas où la température dépasse les 36°», explique Brice Brière, météorologue à MeteoLux. «Cela sera sans doute le cas, comme souvent, dans la vallée de la Moselle, de par son altitude et sa topographie. Mais aussi dans les endroits où on a des îlots de chaleur. Dans les grandes villes, où il y a une grande densité de population, beaucoup de voitures et peu d’espaces verts, la température monte plus haut. Cela concerne donc Luxembourg.»

Le record de juin 2017 sans doute battu

Le record de température enregistré le 22 juin 2017 au Findel, avec 35,4°, pourrait donc bien être battu. «Tous nos records sont validés en fonction de la température au Findel. Selon moi, le record sera battu en d’autres endroits du pays. Au Findel, ce n’est pas encore certain», poursuit Brice Brière.

Voici le classement des températures maximales enregistrées en juin depuis 1947:

1. 22 juin 2017: 35,4°

2. 27 juin 1947: 34.3° 

3. 18 juin 2002: 33.5°

4. 28 juin 1947: 33.4°

5. 30 juin 1976: 33.3°

37,9° en août 2003 au Findel

Le record absolu de température remonte, pour sa part, à août 2003. Le mercure était monté à 37,9° lors de cet épisode caniculaire.

Sera-t-il, lui aussi, battu cette année? Impossible de la dire actuellement. «Nos prévisions se font à cinq jours au plus», précise encore Brice Brière. «La météo est très stable, et cela permet parfois d’aller plus loin. Cette vague de chaleur, on l’avait anticipée il y a une semaine. Mais des prévisions longues sont toujours aléatoires. Dire que, dans 14 jours, il y a aura un orage et qu’il fera moins chaud, ce n’est pas possible.»

Boire de l’eau et rester au frais

Évidemment, une vague de chaleur de ce genre impose de prendre des mesures de prudence de la part de l’ensemble de la population, mais surtout des personnes les plus fragiles: personnes âgées, enfants, personnes qui souffrent de maladies chroniques... La déshydratation et le coup de chaleur – dont les symptômes sont des maux de tête, fièvre, confusion, malaise... – peuvent en effet avoir des conséquences graves.

MeteoLux conseille donc  de boire régulièrement de l’eau, de rester à l’ombre, d’éviter les efforts physiques, et même les sorties aux heures les plus chaudes, de se couvrir la tête, de privilégier les endroits frais ou climatisés...

Plusieurs écoles ont donc pris des mesures, tenant compte des  recommandations du ministère de l’Éducation nationale.

De plus, le taux d’ozone dans l’air dépassera le seuil européen. Les personnes sensibles sont invitées à se montrer prudentes. La vitesse de circulation sur les autoroutes pourrait être abaissée à 90 km/h.

Déclenchement de la phase orange du PIU

Depuis mai 2015, un Plan d’intervention d’urgence (PIU) a été mis en place. La Direction de la santé a décidé, vers 14h30, d’en déclencher la phase orange. «Elle comprend des mesures de sensibilisation auprès de la population, ainsi que l’application des protocoles préétablis dans les institutions pour personnes vulnérables: hôpitaux, maisons de soins, centres intégrés pour personnes âgées...», explique la Direction de la santé.

En cas de passage en phase rouge, ces personnes recevront des visites régulières, selon les besoins évalués ces dernières semaines lors d’une phase «préparatoire». 

La Croix-Rouge et la Copas vont évidemment aider à encadrer les personnes les plus fragiles. Les seniors de 75 ans et plus qui vivent seuls peuvent s’inscrire pour bénéficier de visites à leur domicile. Ils peuvent s’adresser à la Croix-Rouge au 2755, ou à l’Inspection sanitaire de la direction de la santé au 247-85650.