POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

À partir de mars

Un revenu de remplacement pour les indépendants



Le ministre du Travail et vice-Premier ministre Dan Kersch (LSAP) a suscité la surprise et la colère, au sein du patronat. (Photo: Anthony Dehez/archives Maison Moderne)

Le ministre du Travail et vice-Premier ministre Dan Kersch (LSAP) a suscité la surprise et la colère, au sein du patronat. (Photo: Anthony Dehez/archives Maison Moderne)

Le gouvernement va octroyer une aide aux indépendants victimes des conséquences de la pandémie, et cela dès le mois de mars, annonce RTL. Une mesure dont le mode de financement ne plaît pas beaucoup à l’UEL.

À quelques heures de la mise en ligne d’une pétition demandant plus de justice sociale  pour les indépendants, le ministre du Travail et vice-Premier ministre Dan Kersch (LSAP) explique, dans une interview accordée à RTL, que ceux-ci vont bénéficier d’une aide de la part de l’État, et ce dès le mois de mars. Pourront y prétendre ceux qui ont été concernés par une décision administrative en lien avec la pandémie.

Le montant pourrait être similaire au chômage partiel, soit 80% du revenu avec un plafonnement à 2,5 fois le salaire social minimum.

La mesure ne plaît guère à l’UEL. En effet, le ministre Dan Kersch a annoncé que cette mesure serait en partie financée par l’État, mais aussi par les entreprises, qui devront cotiser à une nouvelle mutuelle. Ce qui devrait être discuté lors d’une réunion le 23 février prochain.

Ce qui semble être d’ores et déjà hors de question pour Michel Reckinger , président de l’UEL. Qui indique, pour sa part, que cette mesure d’aide devrait être financée par le Fonds pour l’emploi .