ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Réouverture des chantiers

Un retour au travail à 80% pour Kuhn Construction



L’entreprise s’occupe de locaux commerciaux dans les centres-villes. Elle a repris son activité ce lundi après l’annonce de la réouverture des chantiers. (Photo: Kuhn Construction)

L’entreprise s’occupe de locaux commerciaux dans les centres-villes. Elle a repris son activité ce lundi après l’annonce de la réouverture des chantiers. (Photo: Kuhn Construction)

L’entreprise de construction Kuhn a repris l’activité sur la majorité de ses chantiers ce lundi. Le reste dépendra surtout des ressources disponibles.

Le bruit de moteur des engins et la voix de leurs conducteurs ont fait leur retour sur les chantiers lundi 20 avril . Chez Kuhn Construction, ce sont 80% des sites qui ont repris vie dès les premières lueurs du soleil.

«Pour le moment, tout se passe bien», commente Roland Kuhn , administrateur délégué de l’entreprise. Entre 196 et 224 des 280 salariés étaient présents, munis de masques et de produit désinfectant. Des équipements que Kuhn Construction avait déjà commandés la semaine dernière. L’entreprise a aussi profité de la distribution de masques organisée par le gouvernement au cours du week-end.

S’adapter au personnel

Le matériel de construction n’a pas fait défaut non plus. «Quand nous avions quitté les chantiers, nous avions tout ce qu’il fallait», justifie Roland Kuhn. Pour la suite, «normalement ça suit», espère-t-il.

Le chef d’entreprise n’indique pas le nombre exact de chantiers sur lesquels il travaillait avant la fermeture le 20 mars dernier . En tout cas, il ne sait pas encore quand ils reprendront tous. «Il faudra voir comment les choses se présentent.»

La stratégie de réouverture s’est adaptée au personnel disponible. «Nous avons vu quels chefs d’équipe étaient là ou non. Quand trois personnes étaient absentes pour un chantier qui en demande cinq d’habitude, nous n’avons pas rouvert et avons regroupé le personnel sur d’autres», détaille Roland Kuhn.

Carnets de commandes pleins

Se projeter reste néanmoins difficile dans le contexte actuel. «Pour l’instant, les commandes que nous avions sont toujours là. Les projets étatiques ne devraient pas diminuer. Mais il est fort probable que le nombre de projets privés diminue», s’inquiète-t-il.

Spécialisée dans le génie civil et le bâtiment, l’entreprise fondée en 1897 réalise 50% de son activité dans le secteur public et 50% dans le privé. Elle indique un chiffre d’affaires annuel de 50 millions d’euros sur son site internet .

«L’arrêt d’un mois, cela fait beaucoup de perte», admet Roland Kuhn sans révéler de chiffres. «Je pense que tout ce qui a été fait par le gouvernement pour le moment était bien pour la sécurité des citoyens», relativise-t-il.