PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Bilan trimestriel

Résultats à la baisse pour BNP Paribas



BNP Paribas enregistre un résultat net de 1,9 milliard d’euros au troisième trimestre 2020. (Photo: Shutterstock)

BNP Paribas enregistre un résultat net de 1,9 milliard d’euros au troisième trimestre 2020. (Photo: Shutterstock)

Le résultat net de BNP Paribas a diminué de 2,3% au troisième trimestre 2020. Les revenus de sa branche luxembourgeoise BDEL retrouvent une bonne dynamique.

BNP Paribas publie un bilan en légère baisse au troisième trimestre 2020. La banque française dégage un résultat net de presque 1,9 milliard d’euros au 30 septembre 2020, soit 2,3% de moins qu’à la même période l’an dernier. Le produit net bancaire ne recule que de 0,1% et s’établit à un peu moins de 10,9 milliards d’euros.

Au total, sur les neuf premiers mois de l’année, le résultat approche des 5,5 milliards d’euros (-13,4%) et le produit net bancaire de 33,5 milliards d’euros (+0,6%).

Résilience

Dans un communiqué de presse publié ce mardi 3 novembre, Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général, se félicite avant tout de la résilience de la banque, «grâce à sa solidité financière, à sa diversification et à la puissance d’exécution de ses plateformes». Sa banque d’investissement (CIB) enregistre notamment une hausse de 17% de ses revenus, qui s’élèvent à 3,37 milliards d’euros. Il ajoute: «Le Groupe poursuit par ailleurs ses actions et ses engagements solidaires pour contribuer à limiter autant que possible l’impact de la crise sanitaire. Dans cette période particulière et en tant que service essentiel, BNP Paribas continue de s’adapter à son environnement, organise ses activités pour soutenir ses clients tout en protégeant ses collaborateurs, et reste concentré sur le développement d’une économie solide et durable, dans toutes les zones géographiques.»

Plus précisément, au Grand-Duché, les revenus de la Banque de détail des entreprises au Luxembourg (BDEL) retrouvent une bonne dynamique, avec les particuliers comme les entreprises. Les encours de crédit ont augmenté de 6,5% par rapport au troisième trimestre 2019, surtout pour les crédits immobiliers et aux entreprises. Les dépôts sont quant à eux en hausse de 3,4%, tirés par la collecte sur la clientèle des particuliers.

Ces activités luxembourgeoises s’inscrivent dans son pôle «Autres métiers de domestic market», qui compte en tout cinq métiers (Arval, Leasing Solutions, Personal Investors, Nickel et BDEL). Son produit net bancaire s’élève au total à 850 millions d’euros, en hausse de 5,2% par rapport au troisième trimestre 2019. Le résultat avant impôt, après attribution d’un tiers du résultat de la Banque Privée domestique au Luxembourg au métier Wealth Management (pôle International Financial Services), est, à 311 millions d’euros, en hausse de 1,7% par rapport au troisième trimestre 2019. Pour les neuf premiers mois de 2020, le produit net bancaire des cinq métiers, de 2.525 millions d’euros, augmente de 7,4% par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente, et le résultat avant impôt de 939 millions d’euros (+10,7%).