POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Conseil de gouvernement

Les restrictions prolongées jusqu’au 2 avril



Le gouvernement envisage un assouplissement des restrictions sanitaires début avril. Un pas vers un peu plus de «normalité». (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Le gouvernement envisage un assouplissement des restrictions sanitaires début avril. Un pas vers un peu plus de «normalité». (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé une prolongation des restrictions jusqu’au 2 avril au Luxembourg. Si la situation reste stable sur le front de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement analysera l’éventualité d’un assouplissement, avec notamment une réouverture des restaurants, début avril.

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) et la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) ont tenu une conférence de presse vendredi 5 mars suite au dernier conseil de gouvernement.

Le Premier ministre a qualifié la situation de «stable, malgré les variants». «Pour le moment, il n’y a pas de hausse exponentielle comme dans d’autres pays. Je croise les doigts, cela peut évoluer. Mais nous voyons qu’il y a une augmentation légère du nombre de personnes infectées et une hausse des personnes dans les hôpitaux.»

Pour ces raisons, le gouvernement a décidé de prolonger les mesures de restriction actuelles jusqu’au 2 avril. Les restaurants ne rouvriront donc pas, comme ils le demandaient, le 15 mars . Mais ils ont désormais une date à laquelle s’accrocher, puisque Xavier Bettel a assuré, lors de la conférence de presse, que, si la situation restait stable, une réouverture de l’horeca serait «possible» début avril. Est-ce qu’il s’agira uniquement des terrasses? Cela n’a pas encore été décidé, mais «si cela ouvre en avril, ce sera avec des conditions». Des discussions devraient avoir lieu avec le secteur. Le ministre annonce la même chose dans le domaine du sport et de la culture. Le but étant d’«aller vers une certaine normalité dans le quotidien».

Pour atteindre ces objectifs, il a rappelé l’importance de ne pas lâcher les efforts.

73.745 personnes vaccinées en avril

Les ministres en ont profité pour faire un point sur la campagne de vaccination. Le dernier bilan publié fait état de 44.171 doses administrées au total, dont 13.448 secondes doses. La vaccination montrerait déjà des premiers effets bénéfiques, selon Xavier Bettel.

Si la phase 5a  a été lancée au début du mois – ce qui correspond à l’ouverture à la vaccination aux personnes de 55 à 64 ans –, cela ne signifie pas que les premières sont achevées, mais qu’elles se déroulent en parallèle. Ainsi, les dernières invitations pour les personnes de plus de 65 ans devraient être envoyées d’ici le 20 mars.

Une solution devrait être trouvée pour que les personnes les plus âgées, ne pouvant pas se déplacer, bénéficient elles aussi de leur vaccination.

Le but est d’arriver à 73.745 personnes vaccinées en avril, selon les livraisons prévues.

Le gouvernement se félicite pour l’instant d’un taux d’adhésion de 73,5%. «On sent que les gens sont impatients de recevoir leur vaccin».

Pour ne pas prendre de retard dans la vaccination des personnes les plus âgées, le conseil de gouvernement a pris la décision d’autoriser le vaccin d’AstraZeneca, qui était réservé aux plus jeunes, aux plus de 65 ans. «Ce sont de nouvelles études qui nous ont permis de prendre ce genre de décision», assure Paulette Lenert. «Sinon, on se serait retrouvés dans une situation où les personnes entre 65 et 75 ans auraient été moins rapidement vaccinées que les autres», précise Xavier Bettel.

Le gouvernement prévoit également de miser plus sur les tests rapides dans sa stratégie de test.