POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Après les frontaliers

Les résidents retirent à leur tour leurs 50 masques



Le retrait des masques concerne tous les résidents âgés de 16 ans et plus. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le retrait des masques concerne tous les résidents âgés de 16 ans et plus. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Après les frontaliers, place aux résidents. Les communes du Luxembourg ont démarré la distribution des 50 masques par habitant fournis par le gouvernement. À Mamer, la municipalité a opté pour le mode drive-in.

Un peu plus d’une semaine après avoir inauguré son cinéma drive-in «Autokino» , la commune de Mamer se lance dans la distribution de masques selon ce même procédé.

Un parcours fléché a été aménagé juste devant le Lycée Josy Barthel où les employés communaux s’affairent à distribuer les 390.000 masques prévus.

«Seuls les habitants de plus de 16 ans sont concernés par cette distribution, ce qui signifie qu’elle touche 7.800 des 10.000 habitants de Mamer», précise Monica Dos Santos, responsable de la distribution des masques dans la commune.

Tout commence avec une vérification du bon de retrait valable pour obtenir les masques. Il faut veiller à ce que le document référence une adresse sur les localités de Mamer, Capellen ou Holzem car chaque commune s’occupe seulement de la distribution pour ses habitants. Pour ceux et celles qui auraient égaré le bon de retrait ou ne l’auraient pas reçu, ils sont redirigés vers le ministère pour qu’un nouveau document leur soit envoyé.

Cette distribution est la deuxième initiée par le gouvernement après celle des cinq masques par résident opérée en avril .

Des masques jetables aux masques réutilisables

À Mamer, les habitants reçoivent depuis le 9 avril cinq masques par résident toutes les deux semaines. «On est la seule commune à avoir distribué 200.000 masques pour tous les habitants depuis le début de la crise», souligne Monica Dos Santos.

Une démarche proactive qui a un coût: presque 400.000 euros à l’heure actuelle, au dire du député-bourgmestre de Mamer, Gilles Roth (CSV). «Le budget global avoisine maintenant 300.000 euros. À cela il faut encore ajouter tous les masques – 120.000 en plus – qu’on va garder dans notre stock et bien entendu les masques en étoffe qui ont été distribués aux citoyens de notre commune», détaille-t-il.

Monica Dos Santos est en charge de la distribution des masques dans la commune de Mamer Photo: Matic Zorman / Maison Moderne

1 / 5

Les masques sont fournis par le gouvernement qui en a prévu 50 par résident et par frontalier Photo: Matic Zorman / Maison Moderne

2 / 5

Roger Negri (à gauche), Gilles Roth (au centre) et Marcel Schmit (à droite) veillent également à l’approvisionnement en masques des écoliers et enseignants Photo: Matic Zorman / Maison Moderne

3 / 5

Les citoyens peuvent retirer leurs masques en quelques secondes via un système de drive-in Photo: Matic Zorman / Maison Moderne

4 / 5

Ces 50 masques s’ajoutent aux 20 masques remis aux administrés depuis le début de la crise. La semaine prochaine, ils recevront deux masques réutilisables par personne. Photo: Matic Zorman / Maison Moderne

5 / 5

Car après avoir distribué 200.000 masques à usage unique, la commune débute lundi la distribution de 20.000 masques réutilisables en coton à ses administrés. Elle conserve dans le même temps 200.000 masques chirurgicaux si besoin, comme en cas de deuxième vague du coronavirus.

«La commune dispose d’un stock de masques suffisants pour pouvoir réagir à n’importe quelle crise», avance son édile qui a aussi prévu de quoi équiper les écoliers et enseignants. En plus du buff fourni par le gouvernement, elle prévoit en effet un masque chirurgical par jour par écolier, soit 5.000 masques par semaine. Pour les élèves du précoce et du préscolaire, un masque avec une visière est prévu de même que pour les enseignants et le personnel encadrant des élèves âgés jusqu’à six ans.

«Je pense qu’on est bon, à tout le moins jusqu’aux vacances scolaires d’été», assure le député-bourgmestre. La distribution qui a commencé vendredi se poursuit jusqu’à dimanche à Mamer.

Dans les autres communes du pays, le ministère de l’intérieur a listé les adresses et horaires de retrait des 50 masques par habitant .