POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Impact du Coronavirus

Un résident sur quatre craint pour son emploi



Plus d’un télétravailleur sur deux redoute l’avenir de son poste. (Photo: Shutterstock)

Plus d’un télétravailleur sur deux redoute l’avenir de son poste. (Photo: Shutterstock)

L’insécurité de l’emploi a augmenté au Luxembourg depuis le début du confinement, selon une étude menée sur un échantillon de résidents.

Entre le ralentissement économique, le recours au chômage partiel ou encore au télétravail: le coronavirus affecte aussi la perception de la sécurité de l’emploi au Luxembourg, montre une étude du Statec menée avec TNS Ilres.

Ainsi, un travailleur sur quatre estime que la sécurité de son emploi s’est détériorée depuis le début du confinement. Si les hommes sont tout autant touchés par le phénomène que les femmes, les salariés âgés de 35 à 54 ans, luxembourgeois, mais aussi immigrés français et portugais, ainsi que les titulaires d’un diplôme de l’enseignement secondaire (45,1%) et de l’enseignement supérieur (36,4%) sont les plus affectés.

Les indépendants semblent en revanche moins inquiets (15,8%) que les salariés (59,7%) quant à l’avenir de leur emploi. Fait intéressant: l’enquête ne montre pas de lien statistique entre le télétravail et l’insécurité de l’emploi. Pourtant, plus d’un télétravailleur sur deux redoute l’avenir de son travail.

L’argent et la santé affectés

Depuis le début de la crise, 13% des résidents ont vu tantôt leurs revenus diminuer, tantôt leur capacité d’épargne. Outre l’argent, la santé semble affectée par le Covid-19 puisque 15% des résidents évoquent une détérioration de leur santé physique et 28% de leur santé psychique. Ces taux sont multipliés par deux pour les personnes en situation d’emploi précaire et même par trois en ce qui concerne la baisse des revenus.

L’étude montre que pour un résident sur 16, l’insécurité de l’emploi est associée au temps de travail raccourci imposé par la pandémie.

Si le niveau d’éducation et les salaires réduisent le risque d’insécurité, l’étude montre que les occupants de grandes maisons et les salariés n’ayant pas connu de diminution de leurs revenus sont également affectés par la crainte.

À noter enfin qu’en comparaison avec les autres pays européens, le Luxembourg figure parmi les pays les moins touchés par l’insécurité de l’emploi avec un taux de 11%. Néanmoins, ces chiffres remontent à 2015.