POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Polémique

Un «reportage tendancieux» sur RTL selon les magistrats



La journaliste Maryse Lanners (à droite) a rencontré la plupart des protagonistes de l’affaire, hormis l’employeur qui a refusé toute interview, tout comme ses avocats. (Photo: Capture d'écran/RTL Télé)

La journaliste Maryse Lanners (à droite) a rencontré la plupart des protagonistes de l’affaire, hormis l’employeur qui a refusé toute interview, tout comme ses avocats. (Photo: Capture d'écran/RTL Télé)

Le Groupement des magistrats luxembourgeois dénonce la partialité d’un reportage de RTL Télé concernant la condamnation d’un cuisinier indien.

Le Groupement des magistrats luxembourgeois (GML) est sorti de son habituelle réserve pour s’insurger contre les propos et insinuations relevés dans un reportage de 34 minutes  diffusé le 11 décembre dernier sur RTL Télé

Ce dernier revient sur le dramatique parcours de Ronny, un cuisinier indien de 30 ans, exploité par son employeur durant deux ans avant de réussir à porter plainte contre lui, puis visé lui-même par une plainte de ce même employeur qui l’accuse d’avoir abusé de ses filles adolescentes. Condamné en octobre 2018 pour attouchements sur une mineure, le jeune immigré est entré en mai 2019 au centre pénitentiaire de Schrassig pour purger une peine d’un an de prison ferme.

«Ce reportage tendancieux contient des propos polémiques de Maître Pierre-Marc Knaff (défenseur du prévenu, ndlr) laissant entendre que la condamnation de son mandant de nationalité indienne du chef de viol serait liée, d’une part, au fait que la juridiction de jugement était composée exclusivement de femmes et, d’autre part, aux préjugés existant à l’égard des ressortissants indiens», indique le GML dans son communiqué.

La première impression qu’avait le client était de se trouver devant un mur de femmes.

Me Pierre-Marc Knaff

L’avocat évoque en effet devant la caméra de RTL Télé la composition «essentiellement féminine» de la Cour d’appel, sans compter la greffière et la représentante du Parquet. «La première impression qu’avait le client était de se trouver devant un mur de femmes», indique-t-il, soulignant que ce fait était «relativement négatif dans une affaire où il est question d’abus».

Il évoque un peu plus loin le fait que la nationalité indienne du prévenu l’a desservi, mentionnant des «préjugés» que l’on peut avoir à travers les médias sur les affaires de viol sur de jeunes filles en Inde. «Je pense qu’il existe certainement dans certaines têtes un préjugé qui veut qu’Indien = violeur. Je ne sais pas si là… On ne peut pas s’imaginer que cela soit le cas de magistrats professionnels, mais on ne le sait pas.»

Ces propos stigmatisent l’institution judiciaire en son ensemble.

Groupement des magistrats luxembourgeois

«Ces propos de Maître Pierre-Marc Knaff repris à l’antenne de RTL stigmatisent l’institution judiciaire en son ensemble et peuvent être interprétés comme mettant en cause l’honneur et la probité ainsi que le comportement professionnel non seulement des magistrats de la Cour d’appel ayant eu à connaître de la prédite affaire, mais encore de l’ensemble de la magistrature.»

Les magistrats prônent la «mesure et la pondération» dans la critique de l’appareil judiciaire. Ce que n’a pas respecté selon eux RTL Télé. «Le GML est dès lors d’avis qu’un tel reportage publiant sans aucune réserve les propos en question, qui ne reflètent que l’opinion toute personnelle de leur auteur, et basé par ailleurs sur des informations lacunaires et des insinuations, au demeurant non vérifiées, visant essentiellement à nuire à l’image de la justice, est inadmissible.»

La journaliste qui a réalisé ce reportage, Maryse Lanners, insiste à plusieurs reprises sur le fait que ni l’employeur du jeune Indien ni son avocat n’ont souhaité exposer leur version des faits.

Contactée par Paperjam, la rédaction en chef de RTL indique avoir reçu le communiqué des magistrats et être en train de l’analyser.