POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

école

Une rentrée en souplesse au Sportlycée



Les élèves du Sportlycée étudient, mais consacrent de nombreuses heures à leur sport. (Photo: Shutterstock)

Les élèves du Sportlycée étudient, mais consacrent de nombreuses heures à leur sport. (Photo: Shutterstock)

Le Sportlycée de Luxembourg a aussi préparé la rentrée scolaire avec soin. Avec le paramètre supplémentaire que ses élèves fréquentent d’autres groupes que ceux de leur école dans le cadre de leur pratique sportive.

Environ 400 élèves feront leur retour au Sportlycée mardi. Une école qui permet aux jeunes talents sportifs de poursuivre leur progression tout en ne sacrifiant pas leur parcours scolaire. Une particularité qui rendra cette rentrée… particulière. «En effet, nos élèves sont aussi des sportifs de haut niveau qui s’entraînent avec d’autres et fréquentent encore des personnes différentes lors des compétitions nationales et parfois internationales», souligne Pascal Schaul, le directeur adjoint. «Ils sont donc tous un petit peu plus exposés que les autres jeunes.»

Un paramètre dont il a fallu tenir compte. «C’est une évidence. Mais d’un autre côté, nous ne voulons surtout pas créer de panique. Nous allons donc nous conformer aux recommandations du ministère, que nous approuvons. Mais il a aussi déjà été décidé que si la distanciation ne pouvait être respectée dans une classe, le port du masque sera alors obligatoire. Nous estimons que c’est une mesure de prudence nécessaire», poursuit Pascal Schaul.

Composer avec les compétitions

L’école, ensuite, réagira selon les circonstances et l’évolution sanitaire. «La grande différence par rapport à la fin de l’année scolaire précédente est que les compétitions sportives ont repris ou vont reprendre. Ce n’est pas encore le cas pour la natation au niveau international, mais la gym et le badminton redémarreront en novembre. Les calendriers sont très différents d’une activité à l’autre et cela nous demande aussi une adaptation», poursuit le directeur adjoint.

Celui-ci est certain «que les élèves sont heureux de revenir, tout comme ils étaient heureux de reprendre les entraînements». Les enseignants aspiraient aussi à ce moment «et toutes les précautions sont prises pour assurer la sécurité du personnel».

Dans un contexte qui reste particulier, le souhait de la direction est, en souplesse évidemment, «de rassurer et aller de l’avant. Et si la situation impose de nouvelles mesures, nous les prendrons.»