POLITIQUE & INSTITUTIONS

Anticiper les besoins

«Surveiller les prix de l’immobilier»



lareleve2801.jpg

Entre Dublin et Luxembourg, son intérêt balance. (Photo: DR)

Chaque mercredi, Paperjam.lu donne la parole à un étudiant de l'Uni pour connaître ses aspirations, ses ambitions... son opinion au sujet du pays d'aujourd'hui, et de demain.

Prénom: Erwin

Nom: Grommen

Nationalité: Néerlandaise

Âge: 24

Éducation: «J'ai effectué un bachelor dans mon pays d'origine en administration publique avec de décider de poursuivre dans le champ de la planification urbanistique. Je souhaitais effectuer ce second cycle en dehors des Pays-Bas. J'ai postulé parallèlement à Dublin, où j'ai effectué avec plaisir un programme Erasmus, et à Luxembourg. Ma candidature a d'abord été retenue ici.

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l'Uni? «J'apprécie le caractère multiculturel de l'Uni et du pays. Notre section est petite, mais nous comptons tout de même sept nationalités.

Quel sera ton projet professionnel au sortir de tes études? «Pour le moment, mon prochain objectif est la réalisation d'un stage au prochain semestre. J'ai posé ma candidature auprès d'institutions européennes à Luxembourg, à Bruxelles et aux Pays-Bas. Je ne sais pas encore exactement quelle sera la suite de mon programme au sortir de mes études. D'une part, entamer un doctorat me tenterait, mais après sept années d'études, je me dis qu'il serait aussi intéressant de côtoyer 'le vrai monde'. Si tel est le cas, je souhaiterais m'investir dans le secteur public ou une institution internationale, de préférence dans un environnement multiculturel.

Souhaiterais-tu exercer cette profession au Luxembourg? «Je souhaite travailler dans l'Europe du nord-ouest afin de ne pas rester trop éloigné de ma famille.

Dans 10 ans, le Luxembourg sera... «La direction que prendra le Luxembourg dépendra des problèmes rencontrés en termes de mobilité, notamment par ses frontaliers. L'impact des prix de l'immobilier qui rend difficile l'installation de nouveaux habitants est aussi à surveiller, notamment pour faciliter la préservation des étudiants étrangers de l'Uni au Luxembourg. Quant à mon pays d'origine, la question se pose quant à la cohésion sociale, qui est l'enjeu le plus important pour les prochaines années.»