POLITIQUE & INSTITUTIONS
JUSTICE

Le match perdu de Ribéry



franck_ribery_euro_2012_vs_sweden_03.jpeg

Le litige entre Ribéry et son ancien agent date de 2007, après la rupture d’un contrat passé entre les deux hommes en 2005. (Photo: Licence CC)

Chaque jeudi, la rédaction de Paperjam.lu revient sur les événements ayant marqué l’actualité un an auparavant. Cette semaine, retour sur la condamnation de Franck Ribéry.

C’était encore un match de perdu. Le 10 décembre 2015, la Cour d’appel de Luxembourg condamnait le footballeur du Bayern de Munich à verser 1,6 million d’euros à son ancien agent, le Luxembourgeois Bruno Heiderscheid, pour une rupture abusive de contrat.

Une somme rondelette bien que revue à la baisse. Pour rappel, en 2011, en première instance, c’était à un total de 2,6 millions d’euros que le tribunal civil luxembourgeois avait condamné le joueur international.

À en croire Carlo Alberto Brusa, l'avocat de Franck Ribéry, cette décision de la Cour d’appel avait ravi le sportif. Celui-ci n’avait pourtant pas tardé à exprimer son refus de payer une telle somme. Car le match – avait fait savoir à l’époque l'avocat – n’est pas terminé. Une histoire sans fin que dénonçait alors l’ancien agent: «Ribery n’a pas cessé pendant sept ans d’allumer des contre-feux visant à fuir ses engagements», affirmait-il alors.

Dans le monde du ballon rond, ce ne sont d’ailleurs pas les scandales qui manquent. Et certains restent dans les annales, comme celui de Zahia, la prostituée mineure. Plus récemment, l’European Investigative Collaborations – en collaboration avec plusieurs médias européens – a dénoncé le «Football Leaks», un système d’évasion fiscale à destination de joueurs et entraîneurs. Une affaire impliquant de nombreuses personnalités internationales telles que le Portugais Cristiano Ronaldo, le Français Paul Pogba ou encore l’Allemand Mesut Özil.