POLITIQUE & INSTITUTIONS

Contexte multilingue

«Le Luxembourg sera une étape dans ma carrière»



elie_voltz2.jpg

Français d’origine, Elie Voltz voit son étape luxembourgeoise comme un tremplin vers une carrière européenne. (Photo: DR)

Chaque mercredi, Paperjam donne la parole à un étudiant de l’Uni pour connaître ses aspirations, ses ambitions... son opinion au sujet du pays d’aujourd'hui et de demain.

Prénom: Elie

Nom: Voltz

Nationalité: française

Âge: 21 ans

Formation: «Actuellement en première année de master en gouvernance européenne, j’ai avant cela effectué une classe de prépa à Metz.

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l’Uni? «Mon école avait un partenariat avec l’Université. Sans cela, je ne sais pas si j’aurais pensé au Luxembourg. J’avais, en tout cas, très envie d’étudier à l’étranger.

Quel sera ton projet professionnel à l’avenir? «J’aimerais travailler dans une des grandes institutions internationales. Devenir assistant parlementaire est une des options qui m’intéressent. L’année prochaine, nous aurons la possibilité de choisir un stage. Je l’attends avec impatience. Je compte bien postuler à la Cour des comptes et au Parlement européen. J’ai déjà posé ma candidature auprès de l’Otan et de la BEI, car les procédures de sélection sont particulièrement longues.

Souhaiterais-tu exercer cette profession au Luxembourg? «J’envisage plutôt ma carrière à l’international. Je pense passer quelques années à Bruxelles, cœur du système européen. Peut-être qu’ensuite j’aurai envie de retourner en France, notamment pour travailler dans le domaine politique.  

Dans 10 ans, le Luxembourg sera… «Toujours aussi stable, sauf si le ratio Luxembourgeois/étrangers se déséquilibre. Je pense que si l’économie ne se diversifie pas assez, l’attrait pour la Place risque de s’essouffler.»