POLITIQUE & INSTITUTIONS

Parcours européen

«Je vois Luxembourg comme un tremplin»



cristina_anna_gaia.jpg

Cristiana apprécie l'environnement multilingue du pays et envisage de s'y établir, à condition de trouver un job intéressant. (Photo: DR / paperJam)

Chaque mercredi, Paperjam donne la parole à un étudiant de l'Uni pour connaître ses aspirations, ses ambitions... son opinion au sujet du pays d'aujourd'hui, et de demain.

Prénom: Cristiana Anna

Nom: Gaia

Nationalité: Italienne

Âge: 24

Éducation: «Après un lycée général en Italie, j’ai d’abord choisi d’étudier les langues. Je suis actuellement le master en European Governance.

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l’Uni? «J’avais très envie d’étudier hors de l’Italie, j’ai envisagé plusieurs possibilités. Le Luxembourg m’a attirée pour son multiculturalisme, son ouverture, ainsi que pour la présence de grandes organisations internationales. Le fait que le programme de l’université soit en français et en anglais a fait la différence pour moi.

Quel sera ton projet professionnel à l’avenir? «J’aimerais travailler dans un contexte international, en particulier au sein d’une des institutions européennes, dans la traduction ou la politique. En ce sens, je vois le Luxembourg comme un tremplin et une carte de visite.

Souhaiterais-tu exercer cette profession au Luxembourg? «Si je trouve une opportunité intéressante et durable, oui. Sinon, le coût de la vie est trop élevé pour y vivre longtemps.  

Dans 10 ans, le Luxembourg sera… «Difficile à dire! Je pense que le pays sera encore plus international. Le nombre d’étrangers risque d’encore augmenter. J’espère juste que la culture et la langue luxembourgeoises seront préservées, même si ce n’est pas dans mon intérêt!»