COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
RESSOURCES HUMAINES

«J’ai toujours voulu travailler avec les enfants»



alla_gubenko.jpeg

Alla Gubenko: «À ma connaissance, au Luxembourg il n’y a pas encore de pratiques dans le domaine de la reconnaissance et de la formation des enfants doués.» (Photo: Uni)

Paperjam.lu donne la parole à un étudiant de l’Uni pour connaître ses aspirations, ses ambitions... Son opinion au sujet du pays d’aujourd’hui, et de demain.

Prénom: Alla

Nom: Gubenko

Nationalité: russe

Âge: 30

Éducation: Master in Psychology: Evaluation and Assessment

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l’Uni?

«Après mon déménagement au Luxembourg, j’ai décidé de reprendre mes études et de mettre à jour mes connaissances. Le programme du Master in Psychology: Evaluation and Assessment qui est offert en deux langues (français et anglais) était une solution idéale pour moi.

Quel sera ton projet professionnel au sortir de tes études?

«La perspective de continuer mes études et de faire un doctorat me tente énormément. Cela me permettra d’un côté de rester dans l’ambiance académique multiculturelle de notre université, et de l’autre côté de faire mes recherches sur la créativité et les enfants surdoués. En même temps j’aimerais appliquer mes connaissances et m’essayer en tant qu’enseignante. J’ai toujours voulu travailler avec les enfants.

Souhaiterais-tu exercer cette profession au Luxembourg?

«Bien sûr! À ma connaissance, au Luxembourg il n’y a pas encore de pratiques dans le domaine de la reconnaissance et de la formation des enfants doués. Cela signifie que les enfants aux aptitudes élevées ne reçoivent pas de traitement qui corresponde à leurs besoins. J’ai tellement envie de contribuer à changer la situation! Surtout compte tenu du fait que d’autres pays européens sont dotés de telles politiques, et les meilleures pratiques existent déjà dans ce domaine.

Dans 10 ans, le Luxembourg sera...

«... un pays où l'on saura distinguer et encourager la créativité et les talents des enfants.»