POLITIQUE & INSTITUTIONS

De part et d'autre de la Moselle

«Encore plus de cohésion sociale»



hanssebastien_releve.jpg

Hans accorde beaucoup d'importance à l'apprentissage du langage de l'autre pour mieux comprendre la société. (Photo: DR)

Chaque mercredi, Paperjam.lu donne la parole à un étudiant de l'Uni pour connaître ses aspirations, ses ambitions... son opinion au sujet du pays d'aujourd'hui, et de demain.

Prénom: Sebastian

Nom: Hans

Nationalité: Allemande

Âge: 23

Éducation: «J'ai vécu durant une année au Canada et débuté un bachelor en géographie à Mayence, tout en postulant pour un double bachelor à Dijon. Je suis originaire de Sarrebruck et j'ai grandi en côtyant la culture francophone. C'est très important d'apprendre un nouveau langage, spécifiquement dans la Grande Région. Le français est ma seconde langue, j'ai d'ailleurs pu l'améliorer au Canada.

Pourquoi as-tu choisi de rejoindre l'Uni? «J'ai deux options, soit Trèves ou Luxembourg. J'ai été accepté en premier lieu à Luxembourg et je ne le regrette pas en raison de la multiculturalité du pays, c'est très utile dans les études.

Quel sera ton projet professionnel au sortir de tes études? «Je voudrais travailler dans un contexte multinational, dans le domaine de la gestion de l'espace qui correspond à mon master, par exemple au sein d'une institution européenne.

Souhaiterais-tu exercer cette profession au Luxembourg? «Probablement au Luxembourg car il représente un lieu de travail au potentiel important compte tenu des institutions qui y sont présentes.

Dans 10 ans, le Luxembourg sera... «Je pense que la cohésion sociale y sera encore plus forte, notamment grâce à l'apport de l'Université qui aura pu augmenter la somme de savoir et attirer des personnes hautement qualifiées. Le défi de la cohésion social se pose aussi dans mon pays d'origine, l'Allemagne, avec une polarisation sociale qu'il faut surveiller.»