LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

oui, chef!

Renaud Nols débarque chez Foodamental!



Terroir local, influences et souvenirs du monde se complètent dans la cuisine du Skybar, entre les mains du chef Renaud Nols. (Photo: Skybar)

Terroir local, influences et souvenirs du monde se complètent dans la cuisine du Skybar, entre les mains du chef Renaud Nols. (Photo: Skybar)

Le chef du Skybar est la première recrue du collectif Foodamental depuis sa création et réaffirme son attachement aux terroirs luxembourgeois et belge, tout en les faisant voyager dans sa cuisine...

Quel est le parcours qui vous a mené aux cuisines du Skybar ?

Renaud Nols. – «Je suis originaire des Ardennes belges et j’ai été formé à Libramont. Mon premier poste était au sein du fameux Moulin Hideux à Bouillon, un des tout premiers établissements Relais et Châteaux. J’ai ensuite ouvert mon propre restaurant, L’Ardoise à Neufchâteau, jusqu’en 2008 avant de venir travailler au Luxembourg sous la houlette d’Arnaud Magnier, à L’Annexe. J’y ai passé plus de six années, puis j’ai fait un passage rapide au Elch avant de me voir proposer les cuisines du Skybar à Bertrange. C’est un bel établissement où je me suis très vite senti bien, notamment grâce à la grande liberté dont je bénéficie!

Vous avez intégré le collectif Foodamental la semaine dernière. Pourquoi?

«Je faisais partie d’Euro-Toques avec un bon nombre de mes pairs qui ont cofondé le collectif Foodamental . Certains de mes mentors et de mes amis font partie des ambassadeurs, et j’ai tout de suite accroché à la dynamique et à la direction qu’ils ont prises quant au ‘manger mieux’. J’ai manifesté mon vif intérêt à l’organisation, et quelques mois plus tard, je suis leur première recrue Foodamental depuis son lancement. J’en suis vraiment ravi!»

Qu’espérez-vous pouvoir apporter au collectif?

«Je pense m’être vraiment trouvé en tant que cuisinier aujourd’hui, et je reste un belge ardennais fier de son terroir, que je pense pouvoir qualifier de local. Les produits belges complètent bien les produits luxembourgeois, et mon ancrage dans la région des Ardennes me permettra peut-être de les faire découvrir aux autres ambassadeurs. Mais avant tout, je vais observer, prendre le train en marche du mieux que je pourrai et aider sur les projets en cours avant de proposer mes propres initiatives dans un avenir proche.»

Quelles sont vos inspirations du moment dans votre cuisine?

«Comme je viens de vous le dire, j’aime beaucoup travailler les produits régionaux, mais j’aime aussi les faire voyager à travers le monde. Je m’inspire beaucoup de mes voyages et des rencontres que j’ai faites pour construire mes différentes cartes. Tout en utilisant des techniques de cuisine française apprises lors de mes précédents postes, notamment lors de mes années à L’Annexe d’Arnaud Magnier, à l’époque. J’ai puisé dans mon amour pour l’Asie du sud-est, l’Argentine et le Pérou pour ma carte naturelle, dans laquelle je propose du poulpe, très demandé au Skybar, mais aussi du porc Brasvar, une race ancienne de tradition belge remise au goût du jour par quelques éleveurs de qualité, ou encore du coucou de Malines, une délicieuse volaille. J’ai pris enfin plaisir à mettre en application la lactofermentation, qui m’a permis de travailler de belles asperges locales, même après le cœur de la saison...

Quelle serait la collaboration de rêve du chef Renaud Nols?

«J’ai pas mal pensé, et une chose que je trouverais géniale serait de cuisiner avec mon ami et compatriote Paul Fourier pour l’équipe nationale belge des Diables Rouges. Et qu’on soit accompagné par mon fils de huit ans, qui s’amuse déjà bien sur un terrain de football comme en cuisine!»

Skybar (au City Concorde)

80, route de Longwy, Bertrange

T. 26 44 14 14

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?   C’est ici!