POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Salaires

Régularisation à venir pour les salariés malades



Les employeurs devront verser la différence de rémunération aux salariés malades ayant perçu moins que leur salaire. (Photo: Shutterstock)

Les employeurs devront verser la différence de rémunération aux salariés malades ayant perçu moins que leur salaire. (Photo: Shutterstock)

La CNS envoie, cette semaine, des certificats d’indemnisation reprenant les indemnités versées aux salariés en arrêt maladie entre le 1er avril et le 30 juin. Des adaptations sont peut-être nécessaires.

Vous avez constaté une différence sur votre salaire au printemps dernier et vous étiez en arrêt maladie? Si c’est le cas, surveillez bien votre boîte aux lettres puisque la CNS annonce, ce mercredi, avoir envoyé des certificats des indemnisations versées entre le 1er avril et le 30 juin.

Durant cette période, la Caisse nationale de santé a exceptionnellement pris en charge directement le paiement du salaire des personnes en arrêt maladie, conformément aux mesures transitoires décidées par le gouvernement  à l’entame de la pandémie de Covid-19.

«Étant donné que l’indemnité pécuniaire de la CNS est calculée différemment de la continuation du salaire par l’employeur, il se peut que des différences de salaire apparaissent», indique l’institution dans un communiqué.

Un écart à la charge des employeurs

Aujourd’hui, l’heure de la régularisation a donc sonné. Les salariés devraient recevoir un document à titre informatif. S’ils constatent des écarts entre la rémunération perçue et celle à laquelle ils sont éligibles, ils sont priés de s’adresser à leur employeur.

Quant à ces derniers, la CNS précise qu’ils sont tenus de verser la différence au salarié si ce dernier aurait dû percevoir un montant supérieur à l’indemnité versée, et cela avant la fin de l’année en cours.