POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Transports en commun

La réforme d’Adapto présentée cet automne



257088.jpg

Le service de transport à la demande Adapto est au cœur d’une passe d’armes entre associations et ministère depuis le début de l’été. (Photo: Shutterstock)

Le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, exposera la réforme du service de transport des personnes handicapées à la rentrée.

Interrogé en marge de la conférence de presse dédiée au nouveau concept d’accueil des usagers à partir du 1er mars 2020 et de l’instauration de la gratuité des transports en commun,  François Bausch  a réitéré sa position concernant la gratuité du service de transport des personnes handicapées Adapto,  réclamée par une pétition.

«Comme je l’ai dit devant la Chambre des députés, je suis opposé à une décision à la va-vite en faveur de la gratuité, car la réalité est plus complexe», souligne M. Bausch, alors que la motion déposée par le député Marco Schank (CSV)  avait été rejetée de peu . Le ministre annonce pour la rentrée la présentation de la réforme sur laquelle il planche «depuis plusieurs mois» et qui répond à un «objectif principal: offrir le service aux personnes qui en ont besoin en gardant en tête que le but doit être des transports en commun sans barrières».

Faut-il rester dans le fonctionnement d’un simili-taxi ou imaginer autre chose? C’est la réflexion menée par le ministère. «Je veux faire une réforme qui tient la route, comprendre comment Adapto fonctionne aujourd’hui et comment il peut fonctionner à l’avenir, et ensuite nous étudierons la tarification.» Sachant que, selon les tarifs en cours, il en coûte 5 euros par trajet à la personne à mobilité réduite qui commande un trajet Adapto et 8 euros pour un aller-retour.

Une rencontre avec les associations à l’origine de la pétition est prévue en septembre.