POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Bilan hebdomadaire

Un reflux épidémique perceptible dans les chiffres



La Direction de la santé a livré, mercredi soir, son bilan hebdomadaire. Les derniers chiffres laissent entrevoir une nette amélioration de la situation sur le front épidémique.

Pas question de crier victoire, mais, néanmoins, la situation épidémique s’améliore. C’est ce qui découle du rapport hebdomadaire de la Direction de la santé publié mercredi soir.

Ainsi, pour la semaine du 10 au 16 mai, le nombre de personnes positives a continué à diminuer, de 936 à 759 (-19%). De même en ce qui concerne le nombre de leurs contacts étroits identifiés, qui est passé de 2.423 à 1.757 contacts (-27,5%).

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 10 au 16 mai a de son côté régressé, de 53.486 à 49.806.

204 personnes ont déclaré un test antigénique rapide positif. 

Au 16 mai, le nombre d’infections actives était à nouveau en baisse, à 2.167 (par rapport à 2.467 une semaine plus tôt), et le nombre de personnes guéries est passé de 64.094 à 65.460. La moyenne d’âge des personnes diagnostiquées positives au Covid-19 reste plutôt stable, à 32,2 ans.

On a déploré 3 nouveaux décès au cours de cette semaine. La moyenne d’âge des personnes décédées est de 83 ans.

Dans les hôpitaux, on constate une nette diminution des admissions de patients Covid confirmés en soins normaux, avec 43 hospitalisations, contre 56 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés n’a néanmoins baissé que légèrement, de 32 à 29. 

Le taux de reproduction effectif a encore diminué, de 0,92 à 0,84, et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, large scale testing, contact tracing) a baissé de 1,75% à 1,52%. La même évolution peut être observée pour le taux de positivité pour les tests effectués sur ordonnance, donc pour les personnes présentant des symptômes, qui est passé de 3,91% à 3,51%.

Le taux d’incidence continue aussi sa tendance à la baisse, pour toutes les tranches d’âge, avec 120 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 147 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 3 mai. La plus grande diminution est enregistrée chez les 75 ans et plus (-31%). Une diminution importante est également enregistrée dans les catégories d’âge des 0-14 ans (-26%), 30-44 ans (-26%) et 45-49 ans (-23%). 

Nouveau record de vaccinations

43.646 doses de vaccin ont été administrées au total au cours de cette semaine de référence, un nouveau record de doses administrées depuis le début de la campagne de vaccination. 24.462 personnes ont reçu une première dose, et 19.184 une seconde.

Pour la semaine du 3 au 9 mai, la couverture du séquençage de la population était de 52,6%, donc nettement supérieure au taux optimal de 10% recommandé par ECDC pour disposer d’un échantillonnage représentatif. Concernant les 397 échantillons réalisés, on constate la répartition suivante:

- le variant britannique UK (B.1.1.7) représente 81,1% des cas;

- le variant sud-africain SA (B.1.351) représente 6,8% des cas, contre 10,8% pour la semaine 17;

- le variant brésilien (P.1) représente 4,5% des cas.

Au cours de cette même semaine, 4 nouveaux cas du variant indien (B.1.617) ont été détectés au Luxembourg.

Le niveau de contamination des 13 stations d’épuration échantillonnées étudiées par le List du 10 au 16 mai montre une tendance constante à la baisse au cours des dernières semaines.