COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

langues et ressources humaines

Recruter à l’international pour combler la pénurie de talents



Le Luxembourg fait face, depuis plusieurs années, à une pénurie de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs d’activité. Crédit: Prolingua

Le Luxembourg fait face, depuis plusieurs années, à une pénurie de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs d’activité. Crédit: Prolingua

Les entreprises luxembourgeoises sont de plus en plus confrontées à une pénurie de main-d’œuvre. Pour attirer des talents, elles sont désormais amenées à recruter au-delà des frontières. Tout l’enjeu réside ensuite dans la rétention de ces collaborateurs. L’école de langues Prolingua fait le point.

Si le taux de chômage au Luxembourg a récemment augmenté en raison de la crise du Coronavirus, et se situe aujourd’hui au-delà de la moyenne européenne (7,7% au Grand-Duché contre 6,7% dans l’Union européenne), le pays fait face, depuis plusieurs années, à une pénurie de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs d’activité. Dans une récente étude, l’ADEM a établi la liste des 10 métiers les plus recherchés en 2019, des secteurs dans lesquels il est même difficile de recruter. L’année dernière, les professions qui ont suscité le plus d’intérêt de la part des employeurs étaient les comptables, le développement informatique, l’audit et le contrôle comptables et financiers, le personnel de cuisine, le secrétariat, le service en restauration, le conseil en organisation et management, la défense et le conseil juridique, le front-office marchés financiers et, enfin, le nettoyage des locaux.

Récemment, une étude de la Fedil réalisée avec l’ABBL (Association des banques et banquiers, Luxembourg) auprès de 168 sociétés a révélé que 979 postes seraient à pourvoir dans les TIC d’ici 2022. Pour la plupart de ces postes, ce sont des profils hautement qualifiés qui sont recherchés: 56,6% des prévisions d’embauches concernent des niveaux master/doctorat, contre 41,4% lors de la dernière étude réalisée en 2018, et 32,5% requièrent une licence alors qu’elles étaient 28,4% dans ce cas deux ans plus tôt.

Si le Grand-Duché et les régions limitrophes représentent un important vivier de candidats, la barrière linguistique est souvent un frein à l’embauche. En effet, beaucoup de postes nécessitent la maîtrise de trois voire quatre langues. Et souvent, les candidats qui disposent de ces compétences préfèrent se tourner vers la fonction publique. Dans ce contexte, comment les entreprises luxembourgeoises peuvent-elles faire face à la pénurie de talents? Aujourd’hui, de nombreuses sociétés n’hésitent pas à aller chercher plus loin, mais là aussi, la barrière linguistique peut représenter un réel problème. Les employeurs ont donc tout intérêt à investir et à proposer les formations adéquates à leurs employés.

Les avantages de la formation en langues

Les formations en langues seraient-elles l’une des clés pour faire face à la pénurie de talents? Dans tous les cas, elles permettent aux entreprises de recruter du personnel qualifié – qu’il soit local, frontalier ou international - tout en ayant l’assurance que celui-ci aura les compétences linguistiques nécessaires au poste. Les nouveaux venus au Luxembourg verront un double bénéfice dans l’apprentissage des langues: un accès favorisé au marché du travail d’une part, mais aussi un meilleur épanouissement dans leur vie sociale. En effet, à travers la maîtrise des langues nationales, les apprenants comprendront mieux la culture et l’environnement de leur pays d’accueil, s’y sentiront mieux et auront davantage envie de s’y installer à long terme.

Dans le contexte du Brexit, de nombreux citoyens britanniques vont être amenés à rejoindre un autre pays européen. Pour eux aussi, l’apprentissage des langues s’avère tout à fait intéressant car cela leur permettra de passer le test de nationalité luxembourgeoise – qui nécessite un bon niveau d’expression et de compréhension en langue nationale – et ainsi de conserver la citoyenneté européenne.

Les meilleures conditions pour apprendre une langue

Ainsi, recruter des talents à l’étranger ne devrait plus être un frein pour les entreprises puisque grâce à la formation continue, les nouvelles recrues pourront rapidement atteindre le niveau linguistique nécessaire à leur activité professionnelle. Pour les employeurs aussi, proposer des cours de langues revêt un double avantage: d’une part, ils pourront s’entourer des meilleurs spécialistes dans leur domaine, et d’autre part, ils favoriseront le bien-être des collaborateurs et auront l’assurance de les retenir au sein de leur équipe. L’un des critères majeurs aujourd’hui lorsqu’on choisit une entreprise est de s’y sentir bien. La formation continue joue donc un rôle important pour bon nombre de candidats.

Consciente de cette réalité, Prolingua a mis en place toute une série de cours collectifs, individuels, intensifs ou digitaux, adaptés aux besoins et à la personnalité des apprenants. L’école de langue a développé une pédagogie ludique et appropriée au monde du travail qui permet aux étudiants d’apprendre dans les meilleures conditions et de faire des progrès rapidement.

Pour en savoir plus sur Prolingua, sa pédagogie et son offre de cours, consultez www.prolingua.lu

Bénéficiez de -15% de remise sur tous les cours de langues à distance Prolingua jusqu’au 15/08/2020. Inscrivez-vous  ici .